Coronavirus : les plats à emporter et les livraisons du supermarché sont-ils sûrs ?

Avec l'épidémie de Coronavirus, de plus en plus de restaurants proposent des services de livraison de nourriture.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Avec l'épidémie de Coronavirus, de plus en plus de restaurants proposent des services de livraison de nourriture.

Mais quels sont les risques de contracter le Covid-19 si vous achetez un repas à emporter ou recevez une livraison ?

Qu'en est-il des plats à emporter ?

De nombreux restaurants locaux se sont réinventés en services de livraison de plats à emporter.

Le Covid-19 est une maladie respiratoire ; rien ne prouve qu'il puisse se propager par l'intermédiaire d'un aliment ou d'un emballage alimentaire. De plus, les chaînes réputées et les bonnes cuisines de restaurant sont généralement axées sur une préparation professionnelle et hygiénique des aliments, ce qui signifie qu'un repas à emporter fraîchement cuisiné ne présente qu'un risque minimal de contamination.

Grâce à la distanciation sociale et aux mesures d'hygiènes supplémentaires mises en place, les chaînes de grande distribution, telles que "Prêt à Manger", proposent désormais des plats à emporter et des livraisons en ligne. Marks and Spencer a rouvert 49 de ses cafés uniquement pour y servir des plats à emporter.

Des dizaines de points de vente KFC rouvrent pour la livraison, les drive - ou les deux. McDonald's et Burger King ont également rouvert certains drive, ce qui a provoqué de longues files d'attente.

Deliveroo et Just Eat ont publié des conseils sur la manière dont leurs clients peuvent se protéger et se faire livrer des aliments sans toucher les emballages des restaurants.

Puis-je manger avec mes mains ?

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

File d'attente devant un magasin Asda dans le West Yorkshire.

Si vous recevez une livraison de plat à emporter, le risque de contamination au travers de l'emballage peut être minimisé.

"Videz le contenu [dans un plat propre], jetez l'emballage dans un sac poubelle et lavez-vous soigneusement les mains avant de manger", conseille le professeur Sally Bloomfield, de la London School of Hygiene and Tropical Medicine.

"Sortez les aliments du récipient avec une cuillère et mangez-les avec un couteau et une fourchette - pas avec vos doigts", ajoute-t-il.

Dans les circonstances actuelles, il serait peut-être préférable de commander des aliments chauds et fraîchement cuits, plutôt que des aliments froids ou crus. L'Agence des normes alimentaires souligne que le risque lié à la nourriture est faible et "il n'y a aucune raison d'éviter de se faire livrer des aliments prêts à consommer s'ils ont été préparés et manipulés correctement".

Pour les plus prudents et les plus vulnérables, une préparation et une cuisson soignées peuvent cependant être rassurantes.

"Avec une pizza par exemple, si vous voulez être vraiment en sécurité, vous pouvez même la passer au micro-ondes pendant quelques minutes", ajoute le professeur Bloomfield.

Qu'en est-il des boissons à emporter ?

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Des livreurs font la queue devant un McDonald's de l'est de Londres.

Certains établissements agréés - contraints de fermer en raison des restrictions liées à l'épidémie de coronavirus - ont continué à vendre à emporter des boissons à des clients.

Les pubs et les bars doivent appliquer des mesures de distanciation sociales et d'hygiène supplémentaires s'ils sont ouverts à la clientèle - par exemple, s'assurer que le personnel porte des gants lorsqu'il manipule des gobelets jetables.

Il est légal de boire en public au Royaume-Uni, sauf dans les zones où des ordonnances de protection de l'espace public sont en vigueur. En Écosse, les conseils locaux fixent leurs propres règles concernant les moments et les lieux où vous pouvez boire. Mais les règles de distanciation sociale demeurent, et la police a le pouvoir de confisquer l'alcool et de déplacer les gens.

Les livraisons des supermarchés sont-elles sûres ?

Si les créneaux de livraison le permettent, une livraison de nourriture à domicile est moins risquée qu'un tour au supermarché car vous éviterez de rencontrer les autres acheteurs.

Tout risque serait la contamination éventuelle des aliments ou des emballages - manipulés par d'autres personnes - ou par le chauffeur du camion de livraison.

Vous pourriez laisser un mot sur votre porte demandant aux chauffeurs de sonner et de reculer, mais le professeur Bloomfield affirme qu'il n'existe pas de "risque zéro".

"Pour les marchandises emballées, il faut soit les stocker pendant 72 heures avant de les utiliser, soit vaporiser et essuyer les récipients en plastique ou en verre avec de l'eau de javel [soigneusement diluée selon les instructions figurant sur la bouteille]", explique-t-elle.

"Pour les produits frais non emballés, qui auraient pu être manipulés par n'importe qui, il faut les laver à fond à l'eau courante et les laisser sécher", ajoute-t-elle.

Le professeur Alison Sinclair, expert en virologie de l'université du Sussex, ajoute : "Il ne devrait pas y avoir plus de risques à recourir aux livraisons en ligne que de faire appel à un ami ou à un bénévole pour aller chercher des provisions pour vous".

Certains experts conseillent également de n'utiliser les sacs en plastique qu'une seule fois durant la pandémie.

Et si je vais au supermarché ?

Le coronavirus se propage lorsqu'une personne infectée tousse de petites gouttelettes - contenant le virus - dans l'air. Ces gouttelettes peuvent provoquer une infection si elles sont inhalées, ou éventuellement si vous touchez une surface sur laquelle elles ont atterri.

Faire ses courses et se mêler à d'autres personnes comporte donc un risque. C'est pourquoi la distanciation sociale - se tenir à au moins 2 mètres des autres - est si importante, et de nombreux magasins l'appliquent.

Les supermarchés peuvent offrir un "cadre idéal" pour la transmission du virus, affirme le professeur Bloomfield. "De nombreuses personnes touchent et remplacent des articles, les tapis de caisse, les cartes de paiement, les boutons de distributeurs de tickets de parking, les boutons de paiement de distributeurs automatiques, les tickets de caisse, etc... Sans parler du fait d'être à proximité de plusieurs autres personnes", déclare-t-elle.

Il existe des moyens de compenser ces risques :

  • Se laver les mains pendant 20 secondes avec de l'eau et du savon ou avec un désinfectant pour les mains à base d'alcool avant et après les courses
  • Traitez les surfaces comme si elles pouvaient être contaminées, ce qui signifie que vous devez éviter de vous toucher le visage après avoir manipulé des chariots, des paniers, des emballages et des produits
  • Utiliser des méthodes de paiement sans contact