Coronavirus : Comment Wuhan est passé de rues tranquilles à des piscines bondées ?

Piscine de Wuhan 15 août

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Des milliers de personnes rassemblées lors d'un festival de musique à Wuhan

Des milliers de personnes se sont rassemblées au coude à coude, sans masque, pour s'ébattre sur des bouées en caoutchouc et prendre part à un festival de musique.

Ce n'est pas une image qui cadre avec l'actualité sanitaire de l'année 2020, mais c'était bel et bien une scène capturée sur le vif ce week-end dans la ville chinoise de Wuhan, où Covid-19 a fait son apparition à la fin de l'année dernière.

Les images des fêtards du parc aquatique de la plage Maya de Wuhan - qui semblent très éloignées de l'épidémie que le reste du monde continue à combattre - sont maintenant devenues, eh bien, virales.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Pas de masques, pas de distanciation sociale pour ces fêtards

C'est un monde à part quand on regarde les images prises à Wuhan lors du premier confinement lié au Covid-19 en janvier - une ville fantôme dépourvue d'habitants et de véhicules.

Le confinement a été levé en avril et il n'y a eu aucun cas de transmission à Wuhan ou dans la province de Hubei depuis la mi-mai.

Un lent retour à la normale

Le 23 janvier, Wuhan est entré dans une phase de confinement sans précédent, alors que le virus avait tué 17 personnes et en avait touché plus de 400.

C'était une semaine après que la Chine ait confirmé que le virus avait été transmis d'homme à homme, ce qui n'avait pas été scientifiquement prouvé auparavant.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Wuhan est resté étrangement silencieux quand il a été mis en quarantaine

Cette ville de 11 millions d'habitants a été entièrement coupée du reste de la Chine, car des milliers de personnes ont été testées et mises en quarantaine au cours des mois suivants.

Tous les grands rassemblements publics ont été annulés et les gens ont été priés d'éviter de se rassembler.

En mars, la quarantaine a commencé à se relâcher lentement.

Un résident de chaque foyer a été autorisé à quitter son lieu de résidence pendant deux heures au maximum.

Les centres commerciaux ont commencé à rouvrir, les transports publics ont commencé à fonctionner et les gens ont lentement commencé à sortir - bien que la distanciation sociale soit toujours en place et que les masques doivent être portés.

Le 8 avril, la quarantaine de Wuhan a été officiellement levée.

Les couples se sont précipités pour se marier, après avoir vu leurs projets suspendus pendant des mois.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Des couples se sont précipités pour se marier lorsque le verrouillage de la ville a été levé

Pendant un certain temps, il semblait que la vie reprenait son cours normal avec la réouverture des écoles, la reprise des activités professionnelles dans les entreprises et le retour à la normale du trafic dans les transports publics.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Les élèves du deuxième cycle du secondaire de Wuhan sont retournés à l'école en mai

Mais le 12 mai, six nouveaux cas de virus ont été enregistrés. La ville a rapidement mis en place des plans ambitieux pour tester l'ensemble de sa population de 11 millions de personnes. L'épidémie a rapidement été maîtrisée.

En juin, les marchés de nuit - qui voient des étals installés le long des petites rues - ont été autorisés à rouvrir.

Et un mois plus tard, en juillet, la vie a vraiment commencé à revenir à la normale dans la plupart des régions de Chine.

Les cinémas ont été autorisés à rouvrir dans la plupart des endroits, certains parcs, bibliothèques et musées ont également été autorisés à ouvrir à moitié et des rassemblements plus importants ont été autorisés.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Un cinéma à Wuhan en juillet

Aujourd'hui, il semble que la vie soit revenue à la normale à Wuhan. Les images des fêtards qui ont assisté au festival musical de l'eau et de l'électricité de HOHA le week-end dernier ne font que le prouver.

Les organisateurs ont même offert aux touristes féminins des billets à moitié prix pour attirer plus de visiteurs.

La Happy Valley de Wuhan - le parc à thème qui possède le parc aquatique Maya - a rouvert le 25 juin, mais selon son directeur général adjoint, elle n'a commencé à recevoir plus de visiteurs qu'en août.

Le parc accueille actuellement environ 15 000 visiteurs le week-end soit environ la moitié du nombre de personnes qu'il a accueillies l'année dernière à la même époque.

Sur les médias sociaux chinois, certains commentateurs ont exprimé leur surprise qu'un événement d'une telle ampleur puisse avoir lieu à Wuhan. L'alarme a également été déclenchée sur Twitter et Facebook.

Mais Wuhan n'a pas connu de cas de coronavirus local depuis la mi-mai, et environ 9,9 millions de personnes dans la ville ont été testées pour le virus. Les grands rassemblements ne sont pas interdits.

Cependant, Sanjaya Senanayake, professeur associé en maladies infectieuses à l'Université nationale australienne, a déclaré que si la majorité des habitants de la ville avaient été testés, il y avait toujours le risque que le virus soit introduit d'ailleurs.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Les gens se baignent au natatorium de Yingdong le premier jour de la réouverture, le 18 juin 2020, à Wuhan, dans la province chinoise de Hubei.

"Le problème est que nous n'avons pas éradiqué le Covid-19, et cela signifie que tant qu'il n'est pas éradiqué, il y a toujours le risque qu'il soit réintroduit, que ce soit depuis l'étranger ou ailleurs", a-t-il déclaré à la BBC.

Il cite l'exemple de la Nouvelle-Zélande, qui n'a pas connu de cas transmis localement depuis plus de trois mois - avant qu'un nouveau pic de cas ne soit signalé au début de la semaine dernière.

"Une étude de Londres a été publiée, suggérant qu'environ 10 à 20 % des personnes atteintes de Covid-19 sont responsables d'environ 80 % des cas", a-t-il déclaré.

"Donc si vous rassemblez de grands groupes de personnes, vous devez vraiment être prudent. Même si une seule personne est atteinte du virus, vous allez traverser des moments difficiles".

Pendant ce temps, le virus continue de faire rage ailleurs. Il y a eu plus de 21 millions de cas dans le monde.

Des pays comme la Corée du Sud - qui semblait avoir réussi à contenir le virus - sont confrontés à une nouvelle vague de cas.

Il faudra donc peut-être attendre longtemps avant que d'autres pays se sentent en confiance pour permettre la reprise d'événements à forte densité.

Images de droit réservé.