BBC 100 Women 2020 : Qui est sur la liste cette année (et quelles sont les Africaines ) ?

Short presentational grey line

La BBC a révélé sa liste de 100 femmes inspirantes et influentes du monde entier pour 2020.

Cette année, 100 femmes met en avant celles qui mènent le changement et font la différence en ces temps de turbulences.

La liste comprend Angélique Kidjo, l'une des plus grandes artistes de la musique internationale actuelle, Sanna Marin, qui dirige le gouvernement de coalition finlandais entièrement féminin, Jane Fonda, militante pour le climat et actrice, et Sarah Gilbert, qui dirige les recherches d'Oxford sur un vaccin contre le coronavirus.

Parmi les autres, on trouve une écrivaine qui a documenté la vie à Wuhan pendant le confinement et un auteur-compositeur-interprète qui s'est exprimé sur la violence à l'égard des femmes.

En cette année extraordinaire où d'innombrables femmes dans le monde entier ont fait des sacrifices pour aider les autres, un nom de la liste des 100 femmes a été laissé en blanc en guise d'hommage.

BBC : Les 100 femmes de 2020

  • Héroines anonymes

    International Faire la différence

    Au cours d'une année extraordinaire, alors que d'innombrables femmes à travers le monde ont fait un sacrifice pour aider les autres, la première place sur la liste reste inoccupée pour reconnaître le travail et se souvenir de celles qui ont perdu la vie tout en faisant la différence.

    Avec cette initiative BBC 100 Femmes, il est impossible de nommer toutes les femmes du monde entier qui ont apporté une contribution ; cet espace est néanmoins conçu pour vous permettre de penser aux personnes qui ont eu un impact sur vous au cours de 2020.

  • Loza Abera Geinore

    Éhiopie Footballeuse

    Loza Abera Geinore est née et a grandi dans une petite ville du sud de l'Éthiopie. Elle a joué pour Hawassa City SC en Premier League féminine éthiopienne pendant deux saisons, au cours desquelles elle est devenue la meilleure buteuse du club.

    Elle est aujourd'hui footballeuse professionnelle et membre de l'équipe nationale féminine d'Éthiopie.

    > Chaque femme dans le monde peut réaliser tout ce qu'elle a rêvé ou prévu de faire, quelles que soient les circonstances auxquelles elle est confrontée.

  • Houda Abouz

    Maroc Rappeuse khtek.17

    Houda Abouz, alias Khtek, est une rappeuse marocaine connue pour son style unique et ses chansons lyriques.

    Elle défend les droits des femmes et l'égalité des sexes. En tant que rappeuse marocaine dans une industrie fortement dominée par les hommes, Houda considère sa musique comme un moteur de changement.

    > Continuez à vous battre, à créer, à résister; ne cèdez jamais. Notre combat vient de commencer et nous sommes tout ce dont ce monde a besoin: le pouvoir des femmes.

  • Christina Adane

    Pays-Bas Militante christina.adane

    Christina était l'instagatrice de la pétition britannique pour des repas scolaires gratuits pendant les vacances d'été, que le footballeur Marcus Rashford a soutenue.

    En tant que co-présidente du comité de la jeunesse de Bite Back 2030, une campagne pour lutter contre l'injustice dans l'industrie alimentaire - et ayant elle-même reçu des repas scolaires gratuits - Christina veut s'assurer que tous les enfants au Royaume-Uni mangent à leur faim.

    > Ne faites jamais de compromis sur vous-même ou sur ce en quoi vous croyez. Aucune femme n'a jamais rien changé en se fondant dans le moule.

  • Yvonne Aki-Sawyerr

    Sierra Leone Maire

    La maire Yvonne Aki-Sawyerr, Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique (OBE), est surtout connue pour Transform Freetown, un projet sur trois ans qui cible 11 secteurs - de la lutte contre la dégradation de l'environnement et le changement climatique, à la facilitation de la création d'emplois afin de réduire le chômage des jeunes. Au cours d'une année au cours de laquelle la crise climatique est devenue une préoccupation centrale, avec des inondations et des incendies affectant des millions de personnes dans le monde, Aki-Sawyerr, la maire de Freetown, a inspiré les habitants de Freetown à se joindre à sa campagne pour planter un million d'arbres sur deux ans.

    #FreetownTheTreeTown a été lancé en janvier 2020 sans ressources; en octobre, plus de 450 000 plants avaient été plantés, le reste étant prévu pour la prochaine saison des pluies. Les arbres sont essentiels pour relever les défis des inondations, de l'érosion des sols et des pénuries d'eau.

    > Nous nous sentons certainement frustrés et insatisfaits. Il ne faut pas voir que du négatif ; nous avons le pouvoir d’en tirer quelque chose de positif si nous nous autorisons à donner naissance au changement auquel nous aspirons.

  • Rina Akter

    Bangladesh Ancienne professionnelle du sexe

    Pendant la pandémie, Rina et son équipe ont servi environ 400 repas par semaine - dont du riz, des légumes, des œufs et de la viande - à des professionnels du sexe à Dhaka qui se sont retrouvés sans clients et ont donc du mal à se nourrir.

    > Les gens considèrent notre profession comme dégradante, mais nous le faisons pour acheter de la nourriture. J'essaie de m'assurer que les femmes de cette profession ne connaissent pas la faim et que leurs enfants n'auront pas à faire ce travail.

  • Sarah Al-Amiri

    Émirats arabes unis Ministre des Technologies avancées

    Son Excellence Sarah Al-Amiri est ministre d'État des Technologies de pointe des Émirats arabes unis et présidente de l'Agence spatiale des Émirats arabes unis. Elle était auparavant responsable scientifique et chef de projet adjoint pour la mission Emirates Mars.

    La mission Mars des Émirats sera la première mission interplanétaire entreprise par un pays arabe. La sonde Hope (ou Amal en arabe) devrait arriver sur la planète rouge en février 2021. Les données collectées par la mission Mars aideront les scientifiques à étudier le climat et la météo de la planète.

    > Le virus a obligé le monde à entrer dans une immobilité absolue, dans laquelle nous réfléchissons et grandissons en tant qu'individus. Nous devons faire un effort collectif pour continuer à croître et pour assurer la durabilité de notre monde fragile.

  • Waad al-Kateab

    Syrie Réalisatrice

    Waad al-Kateab est une militante syrienne, journaliste et cinéaste primée qui a reçu de nombreuses distinctions (y compris un Emmy Awards) pour ses reportages à Alep. En 2020, son premier long métrage, Pour Sama, a remporté le prix BAFTA du meilleur documentaire et a été nominé pour l'Oscar du meilleur documentaire.

    Ayant été déplacée d'Alep en 2016, Waad, son mari et leurs deux filles résident désormais à Londres, où Waad travaille avec Channel 4 News et dirige la campagne de plaidoyer Action For Sama.

    > Nous ne perdons que lorsque nous perdons espoir. A toutes les femmes, peu importe où : continuez à vous battre pour ce en quoi vous croyez, osez continuer à rêver, et surtout, ne perdez jamais espoir.

  • Adrianna Albini

    Italie Pathologiste

    Adriana Albini est responsable du laboratoire de biologie vasculaire et d'angiogenèse de l'IRCCS MultiMedica et de la Fondation MultiMedica ; professeur de pathologie générale à l'Université de Milan-Bicocca ; et elle était chercheur visiteur aux National Institutes of Health des États-Unis.

    Elle est la première Italienne élue au conseil d’administration de l’American Association for Cancer Research. En tant que présidente du Top Italian Women Scientists’Club de la Fondation de l’Observatoire national sur la santé des femmes, elle est engagée dans la promotion des femmes chercheurs. Elle est également championne d'escrime, ayant remporté le bronze à la Coupe du monde des vétérans 2018 et l'argent à la compétition européenne d'escrime des vétérans 2015.

    > Les chercheurs commencent leur carrière en suivant une trajectoire ; les scientifiques suivent une voie qu’ils doivent eux-mêmes construire. Les femmes scientifiques, avec leur caractère polyvalent, doivent trouver de nouvelles voies là où personne ne regarde.

  • Ubah Ali

    Somaliland Éducatrice

    Ubah Ali est cofondatrice de Solace for Somaliland Girls, une fondation engagée à éradiquer toutes les formes de mutilation génitale féminine (MGF) dans les communautés du Somaliland, grâce à l'éducation et à l'autonomisation.

    Ali plaide également pour les droits des travailleurs migrants au Liban. Elle étudie à l'Université américaine de Beyrouth.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020. Il y a un appel urgent à l'unité des femmes à travers le monde - beaucoup sont victimes de violence domestique, de viol, de MGF et plus encore. En s'unissant, les femmes peuvent réclamer justice !

  • Nisreen Alwan

    Irak/Royaume-Uni Expert en santé publique

    Nisreen est médecin et universitaire en santé publique au Royaume-Uni. Elle étudie la santé et le bien-être des femmes et des enfants, particulièrement en matière de grossesse.

    Au cours de la pandémie de Covid-19, elle a sensibilisé à la nécessité pour les pays de mesurer et de lutter non seulement contre la mortalité, mais aussi les problèmes de santé à long terme dûs au virus (y compris un 'Covid long'). Les personnes atteintes d’un ‘Covid long’ signalent des symptômes persistants tels que fatigue, maux de tête et essoufflement.

    > En 2020, j'ai fait trois choses davantage : dire ce que je pense, faire ce que je crains et me pardonner. J'ai aussi fait trois choses moins : me soucier de ce que les autres pensent de moi, me blâmer et croire que je vaux moins que les autres.

  • Elisabeth Anionwu

    Angleterre, Royaume-Uni Infirmière

    Dame Elizabeth Anionwu est professeure émérite de sciences infirmières à l'Université de West London et patronne de la UK Sickle Cell Society.

    Infirmière qui a révolutionné le domaine de la santé pour la drépanocytose et la thalassémie, Dame Elizabeth Anionwu a fait campagne pour faire ériger une statue de l'infirmière anglo-jamaïcaine Mary Seacole. Elle a été une figure clé dans la mise en évidence de l'impact disproportionné de Covid-19 sur les communautés BAME (personnes issues des minorités noires et asiatiques).

    > Ne sous-estimez jamais la contribution mondiale positive que vous et tant d'autres femmes apportez.

  • Nadeen Ashraf

    Égypte Militante actuallynadeen

    Nadeen est une étudiante en philosophie qui croit aux réseaux sociaux comme moteur de changement. Elle est passionnée par la diffusion des connaissances d’une manière accessible à la population en général.

    Nadeen est la fondatrice d'Assault Police, un compte Instagram où les femmes égyptiennes peuvent partager leurs histoires de harcèlement sexuel. Nadeen est désormais considérée au sein du mouvement féministe comme un pivot du changement social dans la lutte contre le harcèlement sexuel.

    > J’ai grandi entourée de femmes qui ont consacré leur vie à préconiser le changement ; je n'imaginais pas que je serais un jour en mesure d'amplifier leurs voix. Il n’est jamais trop tard pour faire quelque chose en quoi vous croyez.

  • Erica Baker

    Allemagne Ingénieure

  • Bilkis

    Inde Leader de manifestation

    À 82 ans, Bilkis faisait partie d'un groupe de femmes qui protestaient pacifiquement contre une loi controversée sur la citoyenneté.

    Elle est devenue la figure emblématique de la longue protestation de Shaheen Bagh, la localité musulmane à Delhi où le sit-in a eu lieu. La journaliste et auteure indienne Rana Ayyub l'a décrite comme "la voix des marginalisés".

    > Les femmes doivent se sentir habilitées à sortir de chez elles et à faire entendre leur voix, en particulier contre l’injustice. Si elles ne quittent pas leurs maisons, comment montreront-elles leur force ?

  • Diana Barran

    Royaume-Uni Sous-secrétaire d'État parlementaire

    La baronne Barran a été nommée ministre britannique de la société civile en 2019, elle y est responsable de la politique relative au Bureau de la société civile. Elle est la fondatrice et ancienne directrice générale de SafeLives, une organisation caritative nationale vouée à mettre fin à la violence domestique. Elle est également l’ancienne responsable du développement des subventions au think tank New Philanthropy Capital. Elle a travaillé dans la gestion d’actifs avant de fonder l’un des premiers hedge funds européens en 1993.

    La baronne Barran était administratrice de la Royal Foundation and Comic Relief et présidente de la Henry Smith Charity. Elle a reçu le Beacon Award pour l'Angleterre en 2007 et honorée Membre de l'Ordre Britannique (MBE) en 2011 pour son travail sur la violence domestique.

    > Je pense aux paroles de Maya Angelou : "Les gens oublieront ce que vous avez dit, les gens oublieront ce que vous avez fait, mais les gens n'oublieront jamais ce que vous leur avez fait ressentir."

  • Cindy Bishop

    Thailande Ambassadrice de bonne volonté ONU/Mannequin cindysirinya

  • Macinley Butson

    Australie Scientifique et inventrice

    Macinley Butson a commencé ses inventions à l'âge de sept ans. Aujourd'hui âgée de 20 ans, elle a inventé une gamme d'appareils, dont les objectifs incluent l'amélioration des résultats pour les patientes atteintes d'un cancer du sein en radiothérapie et l'approvisionnement en eau potable pour les communautés en développement.

    Elle est devenue un modèle d'inspiration pour les jeunes Australiens, leur montrant comment ils peuvent redonner à la communauté grâce aux STEM (science, technology, engineering, and mathematics).

    > Rien ne définit notre capacité à créer des changements. J'implore toutes les femmes du monde entier à se demander : "Si ce n'est pas moi, alors qui ? Si ce n'est pas maintenant, alors quand ?"

  • Evelina Cabrera

    Argentine Entraîneur et manager de football evelinacabrera23

    Evelina est née dans un contexte de vulnérabilité, mais cela ne l'a pas empêchée de devenir entraîneur et manager de football. Elle a fondé l'Association argentine de football féminin à l'âge de 27 ans.

    Elle a formé plusieurs équipes (parmi lesquelles une équipe de football pour femmes aveugles), formé des prisonniers et aidé des femmes et des filles vulnérables par le sport et l'éducation. Faisant partie des premières femmes managers de football en Argentine, elle a publié une autobiographie qui détaille son combat pour l'égalité.

    > Notre sexe et notre origine ne doivent pas déterminer notre avenir. C'est un chemin difficile, mais en luttant collectivement dans un monde uni, nous pourrons parvenir à l'égalité.

  • Wendy Beatriz Caishpal Jaco

    El Salvador Militante de la cause des personnes handicapées wendy_caishpal

    Wendy Caishpal est une entrepreneuse, militante, conférencière motivatrice et porte-parole des droits des personnes handicapées et des survivants des conflits armés.

    Elle est la représentante d’El Salvador au Women's Institute on Leadership and Disability (WILD) et à International Mobility USA. Elle est également fondatrice et directrice du projet municipal Ahuachapán Sin Barreras (Ahuachapán sans barrières), qui promeut et protège les droits des personnes handicapées.

    > Nous devons aimer ce que nous faisons et comment nous le faisons. Soyons des instruments de changement social : agissons, luttons, faisons la différence. Si tout le monde se bat pour cela, nous aurons un monde meilleur.

  • Carolina Castro

    Argentine Gouvernement

    Carolina Castro est la première femme à accéder à un poste de gouvernement au sein de l'Union industrielle argentine (UIA) en 130 ans d'histoire. Son activisme a contribué à faire progresser l'agenda de l'égalité des sexes dans un pays où le débat public est fortement polarisé.

    Castro est chef d'une entreprise familiale de fabrication de pièces automobiles (troisième génération), qui a brisé les stéréotypes en employant des femmes dans l'atelier à des taux bien supérieurs à la moyenne du marché. Elle a récemment publié Rompimos el Cristal ("Nous avons brisé le verre"), une anthologie de conversations avec 18 femmes argentines qui ont excellé dans les affaires, les arts, la politique et la science.

    > L'agenda de l'égalité n'est pas avancé par des personnes extraordinaires, mais par chacun d'entre nous, de chaque sexe, dans chaque petit choix quotidien que nous faisons.

  • Agnes Chow

    Hong Kong Militant pro-démocratie chowtingagnes

    Agnes Chow, une militante pro-démocratie de 23 ans à Hong Kong, a été une figure clé du mouvement "La révolution des parapluies" de 2014. Cette année, elle faisait partie des rares militants arrêtés en vertu d'une nouvelle loi controversée sur la sécurité imposée par Pékin. Elle a été accusée de "collaboration avec les forces étrangères".

    Depuis, elle a été libérée sous caution, mais son arrestation a provoqué une vague de soutien. Elle est active en politique depuis l'âge de 15 ans. Ses partisans l'ont surnommée "Mulan", en référence à la légendaire héroïne chinoise qui s'est battue pour sauver sa famille et son pays.

    > Avoir une dirigeante ne signifie rien pour les droits des femmes. Nous avons besoin d'un changement de système et d'une véritable démocratie.

  • Patrisse Cullors

    États-Unis Militante des droits de l'homme

    Artiste, organisatrice, éducatrice et oratrice populaire, Patrisse Cullors est originaire de Los Angeles, cofondatrice et directrice exécutive du Black Lives Matter Global Network, fondatrice de l'organisation locale Dignity and Power Now, basée à Los Angeles.

    Patrisse travaille au Prescott College de l'Arizona et est actuellement directrice d'un nouveau programme de maîtrise en pratique des arts sociaux et environnementaux qu'elle a développé.

    > N'abandonnez jamais le pouvoir que vous avez. Cultivez votre joie. Et exigez le changement - pas seulement pour vous - mais pour les femmes qui viendront après vous.

  • Tsitsi Dangarembga

    Zimbabwe Écrivaine et cinéaste

    Tsitsi est une écrivaine, cinéaste et activiste culturel acclamée par la critique. Elle a écrit des livres primés qui sont considérés comme des classiques zimbabwéens et ses films ont été projetés dans des festivals à travers le monde, y compris le Sundance Film Festival. Elle vit à Harare et travaille localement avec des réalisatrices africaines.

    Des manifestants cette année ont accusé le gouvernement de corruption et de mauvaise gouvernance lors de manifestations civiques au Zimbabwe. Tsitsi faisait partie des personnes détenues pour y avoir participé. Elle a été libérée sous caution après avoir été inculpée d'incitation à commettre des violences et de violation des réglementations sanitaires introduites pour freiner la propagation du coronavirus. Des collègues auteurs ont demandé que les charges, que Tsitsi nie, soient abandonnées.

    > N'ayez pas peur du changement. Faites-en un changement qui fonctionne pour vous.

  • Shani Dhanda

    Royaume-Uni Militante pour lan cause des personnes handicapées

    Shani Dhanda est une spécialiste du handicap et une entrepreneure sociale primée, reconnue comme l'une des personnes handicapées les plus influentes du Royaume-Uni. Shani a fondé et continue de diriger l'initiative Diversability Card, le Asian Woman Festival et le Asian Disability Network.

    Les trois plates-formes sont unies par l'objectif commun d'autonomiser les communautés sous-représentées.

    > Alors que le monde se rétablit, il est de notre responsabilité collective de reconstruire un avenir inclusif et durable pour tous.

  • Naomi Dickson

    Royaume-Uni Directrice général

    Naomi a consacré sa vie professionnelle à soutenir les femmes et les enfants juifs qui ont été victimes de violence domestique et à éduquer la communauté juive afin qu'elle dispose des outils nécessaires pour appeler, signaler et prévenir la violence domestique, aujourd'hui et à l'avenir.

    En tant que PDG de Jewish Women’s Aid, Naomi aime travailler avec des femmes de toutes confessions ou sans, éduquant les communautés et les chefs religieux pour créer un monde où aucune forme de violence contre les femmes et les filles n’est tolérée.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020 et nous avons appris à construire notre propre résilience afin de pouvoir aider les autres.

  • Karen Dolva

    Norvège Innovatrice

    Karen Dolva est la PDG et la co-fondatrice de No Isolation, une start-up basée à Oslo et fondée en octobre 2015. Sa mission est de rassembler les gens grâce à des technologies et des connaissances chaleureuses.

    À ce jour, la société a créé deux produits : AV1, un avatar de téléprésence destiné à lutter contre la solitude des enfants et des jeunes adultes atteints de maladies de longue durée ; et KOMP, un appareil de communication à un seul bouton conçu spécialement pour les personnes âgées.

    >Nous ne pouvons pas nous permettre d'utiliser le Covid-19 comme excuse pour arrêter les combats. Il devrait être un signal d'alarme : les plus vulnérables sont toujours les plus durement touchés. Nous devons profiter de ce moment pour susciter le changement et protéger ceux qui sont en danger.

  • Ilwad Elman

    Somalie Militante pour la paix

    Ilwad Elman est une jeune femme leader à l'avant-garde du processus de paix somalien, et une autorité mondiale en matière de fin de conflit et de réconciliation des communautés.

    A tout juste 20 ans, elle a co-fondé le premier centre d'aide aux victimes de viols en Somalie. Au cours de la dernière décennie, Ilwad est devenue une championne de la construction de la paix en donnant à toutes les personnes touchées par les conflits - en particulier les femmes et les filles - une place à la table des négociations.

    > La pandémie a donné au monde un cours accéléré d'empathie. Nous avons vu des femmes mener là où d'autres ont échoué. La présence de femmes aux postes de direction ne doit plus être considérée comme une seconde option, mais comme une priorité fondamentale.

  • Jeong Eun-kyeong

    Corée du Sud Commissaire de l'Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies

    Le Dr Jeong Eun-kyeong est décrite comme un "chasseur de virus" et a dirigé la réponse de la Corée du Sud à la pandémie de Covid-19.

    En tant qu'actuelle commissaire de l'Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies (KDCA) - et ayant précédemment été la première femme chef de cette agence - elle est connue pour sa transparence et le calme qu'elle apporte à ses briefings quotidiens sur la pandémie.

    > Je remercie de tout cœur tous les professionnels de la santé qui se sont consacrés à la lutte contre la pandémie. Je ferai tout mon possible pour aider le monde à devenir plus sûr en renforçant les capacités de lutte contre la maladie.

  • Fang Fang

    Chine Ecrivaine

    Fang Fang, de son vrai nom Wang Fang, est une auteure chinoise primée qui a écrit plus de 100 œuvres. Cette année, elle a commencé à documenter les événements de Wuhan, où l'épidémie de coronavirus est apparue pour la première fois. Son journal a donné à des millions de Chinois un rare aperçu de la ville, et elle a écrit sur tout, des défis de la vie quotidienne à l'impact physiologique de l'isolement forcé.

    Au fur et à mesure que le journal a acquis une reconnaissance internationale, avec une traduction en anglais, la réaction en ligne contre ses reportages sur les événements s'est accélérée. Beaucoup en Chine étaient furieux et la traitaient même de traîtresse.

    > Soyez indépendant.

  • Somaya Faruqi

    Afghanistan Chef d'équipe en robotique

    Lorsque le premier cas de Covid-19 en Afghanistan a été signalé dans la province de Herat d'où est Somaya, elle et son équipe de robotique entièrement féminine - les "rêveuses afghanes" - se sont mis au travail sur un respirateur à bas prix pour traiter les patients atteints de coronavirus.

    Somaya et son équipe prévoient de présenter leur projet au ministère de la santé publique. Si le prototype est approuvé, il pourrait être utilisé dans des hôpitaux éloignés. Somaya, née en 2002, a remporté plusieurs prix, dont une médaille d'argent pour réalisation courageuse au FIRST Global Challenge aux États-Unis, un prix Benefiting Humanity in AI au World Summit AI, le prix Permission to Dream de Janet Ivey-Duensing au Raw Science Film Festival et le Entrepreneurship Challenge au Robotex en Estonie, le plus grand festival de robotique d'Europe.

    > La clé de notre avenir est ce que nous enseignons à nos filles et à nos garçons aujourd'hui. Nous devons nous assurer que chaque enfant a le même accès à l'éducation et aux outils pour réaliser son rêve.

  • Eileen Flynn

    République d'Irlande Sénatrice

    Eileen Flynn est entrée dans l'histoire cette année en étant la première femme de la communauté des gens du voyage irlandais à siéger au Seanad Éireann, la chambre haute du Parlement irlandais.

    Elle utilise désormais son rôle pour aider les gens du voyage irlandais et d'autres communautés marginalisées. Son ambition est d'introduire une législation sur les crimes de haine en République d'Irlande.

    > Prenez soin les uns des autres ; donnez-vous la main ; n'essayez jamais de pousser une autre femme vers le bas. Souffler la bougie de quelqu'un d'autre ne fera pas brûler la vôtre plus fort. Lorsque nous sommes solidaires, nos flammes peuvent mettre le feu au monde.

  • Jane Fonda

    États-Unis Actrice

  • Kiran Ghandi

    Etats-Unis Chanteuse

    Kiran Gandhi, qui joue le rôle de Madame Gandhi, est une chanteuse, une artiste et une activiste dont la mission est d'élever et de célébrer la libération des sexes.

    Elle a auparavant couru le marathon de Londres tout en laissant son sang couler, pour lutter contre la stigmatisation entourant la menstruation.

    > Parce que beaucoup d'entre nous ont dû réaménager leur entreprise pour travailler à la maison, cela permet en fait d'avoir une vision plus saine de l'éducation des enfants. Nous avons le pouvoir de reconcevoir les systèmes et de les faire fonctionner pour nous.

  • Lauren Gardner

    Etats-Unis Scientifique

    Lauren Gardner est professeur d'ingénierie à l'université Johns Hopkins, et co-directrice du Centre pour la science et l'ingénierie des systèmes.

    Gardner a dirigé l'équipe qui a construit l'indispensable outil de suivi de la pandémie de Covid-19, qui est devenu la source faisant autorité en matière de données sur les cas de Covid-19. Il est utilisé par les gouvernements, les chercheurs en maladies infectieuses et les médias du monde entier.

    > N'attendez pas la permission. Prenez place et agissez.

  • Alicia Garza

    Etats-Unis Militante des droits de l'homme

    Alicia Garza est organisatrice, stratège politique et auteur de "The Purpose of Power : How We Come Together When We Fall Apart".

    Elle est directrice du Black Futures Lab et du Black to the Future Action Fund ; co-créatrice de Black Lives Matter et du Black Lives Matter Global Network ; directrice de la stratégie et des partenariats à la National Domestic Workers Alliance ; co-fondatrice de Supermajority ; et animatrice du podcast Lady Don't Take No.

    > Les pieds sur terre, la tête dans le ciel, les yeux sur le prix.

  • Iman Ghaleb Al-Hamli

    Yémen Gestionnaire de microréseau

    Iman dirige un groupe de 10 femmes qui ont mis en place un micro-réseau solaire, offrant une énergie propre et à faible impact, à seulement 20 miles de la ligne de front de la guerre civile dévastatrice du Yémen.

    Ce micro-réseau est l'un des trois mis en place par le Programme des Nations unies pour le développement dans les zones hors réseau du Yémen - et le seul à être entièrement géré par des femmes. Au départ, l'équipe d'Iman a été ridiculisée parce qu'elle faisait un travail d'hommes. Depuis lors, elles ont gagné le respect de leur communauté, tout en gagnant un revenu durable pour elles-mêmes et en développant de nouvelles compétences professionnelles.

    > Mon message à toutes les filles du Yémen est de réaliser leurs rêves. Elles doivent s'efforcer avec confiance, et défier toutes les difficultés qu'elles rencontrent dans leur vie pour réaliser ces rêves.

  • Sarah Gilbert

    Royaume-Uni Scientifique

    Dès que les scientifiques chinois ont publié les détails génétiques du nouveau coronavirus, Sarah et son équipe à Oxford se sont mis immédiatement au travail. Ils ont depuis créé un vaccin Covid-19, qui en est actuellement à la troisième phase des essais cliniques.

    Scientifique formée en microbiologie, biochimie, virologie moléculaire et vaccinologie, Sarah travaille à la mise au point de vaccins contre les maladies émergentes depuis 2014.

  • Maggie Gobran

    Egypte Nonne copte stephenschildrenus

    Mama Maggie Gobran a consacré sa vie à transformer la vie des enfants marginalisés en Egypte. Abandonnant une vie d'abondance et une carrière universitaire distinguée, elle a consacré toute son énergie et ses ressources à remarquer les enfants, à leur laver les pieds, à les regarder dans les yeux et à leur dire qu'ils comptent.

    Depuis 1989, Mama Maggie et son équipe ont adopté une approche holistique qui a changé la vie de centaines de milliers d'enfants, en leur apportant un bien-être psychologique, une éducation, des soins de santé et, surtout, de la dignité.

    > Lorsque vous vous réconcilierez avec vous-même, vous vous réconcilierez avec le ciel et la terre.

  • Rebeca Gyumu

    Tanzanie Avocate

    Rebeca Gyumi est la fondatrice et la directrice exécutive de l'Initiative Msichana, une ONG locale qui travaille pour faire avancer les droits des filles. Elle est une avocate de l'égalité des sexes et possède une vaste expérience de travail avec les jeunes femmes pour créer des mouvements et assurer la défense des droits aux niveaux national et local.

    En 2019, l'Initiative Msichana a obtenu un jugement historique de la Cour d'appel de Tanzanie, qui a interdit les mariages d'enfants en portant l'âge minimum à 18 ans.

    > Quand les choses se compliquent, les caractères forts apparaissent. Engageons-nous à nouveau à nous battre, à poursuivre le voyage, à faire entendre notre voix et à apporter notre contribution, jusqu'à ce que l'agenda de l'égalité des sexes soit réalisé.

  • Deta Hedman

    Jamaique Championne de fléchettes

    Deta a travaillé de nuit au Royal Mail pendant 22 ans. Elle a remporté 215 titres - le deuxième meilleur score de toute la partie, battu seulement par Phil Taylor. Elle a participé à 341 finales, plus que quiconque dans l'histoire des fléchettes. Deta est arrivée en Angleterre en 1973 et est l'actuelle capitaine de l'équipe d'Angleterre de fléchettes.

    Elle est ambassadrice de l'association caritative Heart of Darts, et ambassadrice de l'Angleterre pour les jeunes flécheurs ; elle siège au conseil d'administration de la Fédération mondiale de fléchettes en tant que représentante des athlètes. Elle a été classée onze fois numéro un au classement mondial et est la deuxième joueuse la plus capée de l'équipe féminine d'Angleterre.

    > J'invite toutes les dames à suivre leur rêve et à ne jamais abandonner. L'âge, la sexualité et la race ne sont pas des raisons pour ne pas réussir. Vous n'êtes ici qu'une fois - profitez-en. #Croyez.

  • Muyesser Abdul’ehed

    Ouïghour exilée de Ghulja (en chinois, yining) Ecrivaine

    Muyesser Abdul’ehed, connue par son pseudonyme Hendan, a commencé à se faire un nom en tant que poète et essayiste pendant ses études de médecine. Lorsqu'elle a terminé sa maîtrise en santé publique, elle avait décidé de se concentrer sur l'écriture. Après s'être installée en Turquie en 2013, Hendan a fondé Ayhan Education, une organisation qui se consacre à la promotion et à l'enseignement de la langue ouïgoure dans la diaspora. Elle vit actuellement à Istanbul.

    Le travail récent d'Hendan se heurte à la crise dans son pays d'origine. Son premier roman, Kheyr-khosh, quyash (Adieu au soleil), est la première œuvre de fiction étendue à se concentrer sur les camps d'internement dans la région ouïgoure.

    > Les enfants sont toujours l'espoir d'une nation.C'est l'éducation qui peut faire de cet espoir une réalité.

  • Uyaiedu Ikpe-Etim

    Nigeria Cinéaste

    Uyaiedu Ipke-Etim est une queer, cinéaste féministe, réalisatrice et militante LGBTQ+, qui s'est engagée à créer des histoires sur les groupes marginalisés au Nigeria.

    Son film Ifẹ́, qui signifie "amour" en Yoruba, raconte l'histoire de deux lesbiennes nigérianes qui naviguent dans les dures réalités homophobes du pays où elles vivent. Après l'annonce de la sortie imminente du film, celui-ci a été soumis à la censure de l'État au Nigeria, où l'homosexualité reste un sujet extrêmement controversé.

    > Les femmes, continuez à prendre de la place et n'arrêtez pas de raconter les histoires de ceux dont la voix leur a été enlevée.

  • Miho Imada

    Japon Maître brasseur de saké

    Le brassage du saké est depuis longtemps un monde d'hommes - pendant des siècles, les femmes n'avaient pas le droit de mettre les pieds dans les brasseries japonaises.

    Après le départ à la retraite du maître brasseur de la brasserie familiale, Miho a décidé de se former et de devenir l'une des rares femmes maîtres brasseurs de saké au Japon. Actuellement, seules 20 des brasseries de saké du pays sont dirigées par des femmes.

    > Si vous pouvez trouver un emploi digne de votre dévouement, plongez-vous dedans. Si vous traitez la profession que vous avez choisie avec respect et sincérité, vous serez sur la bonne voie pour atteindre vos objectifs.

  • Isaivani

    Inde Musicienne isaivaniisaiv

    Isaivani est une grande chanteuse de gaana en Inde. La musique gaana a émergé des quartiers ouvriers du nord de Chennai (anciennement Madras) au Tamil Nadu., et a passé des années à chanter et à se produire dans cet espace dominé par les hommes.

    Se produire sur la même scène que d'autres chanteurs masculins populaires peut être considéré comme un exploit en soi. Isaivani a réussi à briser une tradition séculaire, ce qui a amené d'autres jeunes chanteuses de gaana à se présenter et à s'exprimer.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020, mais pour les femmes, le monde change tous les jours : les femmes ont changé de discours et ont remis en question des espaces. Ce processus sera constant pour les générations à venir.

  • Manasi Joshi

    Inde Athlète

    Manasi, une para-athlète indien, est l'actuellle championnne du monde de para-badminton. En juin 2020, la Fédération mondiale de badminton l'a classée numéro deux mondial en simple SL3. Manasi est également un ingénieur et un faiseur de changement.

    Elle aspire à faire évoluer la perception du handicap et des para-sports en Inde. Elle a récemment été classée comme Next Generation Leader par le magazine Time, et a fait la couverture de son édition asiatique en tant que défenseur des droits des personnes handicapées en Inde.

    > Cette année a été un défi pour les femmes à bien des égards. Ne laissez pas les temps difficiles prendre le dessus : continuez à explorer toutes les possibilités. Accordez-vous du temps libre chaque jour.

  • Nadine Kaadan

    France Ecrivaine/illustratrice

    L'auteure syrienne Nadine Kaadan écrit et illustre des histoires depuis l'âge de huit ans. Insatisfaite du niveau de représentation qu'elle voyait dans ses propres livres en grandissant, elle s'est donné pour mission d'écrire des histoires dans lesquelles chaque enfant pourrait se voir représenté.

    Inspirées par son propre héritage culturel et son désir de diffuser la culture de la lecture dans le monde arabe, ses histoires abordent des sujets tels que les enfants ayant des besoins spéciaux et les conflits au Moyen-Orient.

    > Qu'il s'agisse de conflits ou de Covid-19, les femmes continuent à être des artisanes de la paix et des dirigeantes. Malgré cela, les structures systémiques semblent être conçues contre nous. La lutte pour les redéfinir, afin que les femmes puissent s'exprimer plus pleinement, doit se poursuivre.

  • Mulenga Kapwepwe

    Zambie Artiste et conservatrice

    Mulenga Mpundu Kapwepwe a cofondé le Musée d'histoire des femmes zambiennes, salué en 2020 pour avoir commémoré la contribution des femmes zambiennes à leur nation. Elle a également construit des bibliothèques pour enfants dans la capitale zambienne, Lusaka.

    CHECK : Elle a présidé le Conseil national des arts de Zambie de 2004 à 2017. Elle a également été la marraine d'un certain nombre d'organisations axées sur la danse, l'écriture, la musique et la culture.

    > Faites du changement votre chance.

  • Jemimah Kariuki

    Kenya Docteur

    Le Dr Jemimah Kariuki est profondément passionnée par la médecine préventive, en particulier dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Elle est la fondatrice du Club de la paix (créé en réponse aux violences post-électorales de 2007) et du Club de santé publique (qui contribue à l'organisation de campagnes de prévention du cancer du col de l'utérus).

    En tant qu'étudiante en obstétrique et gynécologie, elle a remarqué une forte baisse des admissions maternelles, mais une augmentation des complications, pendant la pandémie de Covid-19 - surtout pendant le couvre-feu. Réalisant que l'accès aux soins de santé était retardé par les possibilités de transport limitées, elle a trouvé une solution : des véhicules immatriculés, emmenant les femmes de chez elles à l'hôpital. C'est ainsi qu'est né le service d'ambulance gratuit "Wheels for Life".

    > La pandémie a touché tout le monde ; vous n'êtes pas seul. Néanmoins, cette pensée qui vous ronge chaque jour est peut-être votre vocation ; n'ayez pas peur de réagir. Vous pouvez être la réponse aux besoins de quelqu'un d'autre.

  • Gülsüm Kav

    Turquie Militant pour la justice sociale

    Gülsüm Kav est un médecin turc, universitaire et co-fondatrice de We Will Stop Femicide. Au cours de l'année dernière, les taux élevés de féminicides et les débats parlementaires sur l'abrogation de la Convention d'Istanbul (un cadre juridique destiné à protéger les victimes de la violence domestique) ont suscité de nombreuses critiques en Turquie.

    Gülsüm travaille sans relâche pour sensibiliser à la violence sexiste en Turquie et pour défendre les nombreuses familles qui ont perdu des membres de leur famille à cause du féminicide.

    > Les femmes qui offrent aujourd'hui leur résistance recherchent l'égalité et la liberté. La pandémie, qui a mis en lumière les inégalités dont les femmes sont victimes, montre qu'il n'y a pas d'autre moyen pour les femmes pour faire changer les choses.

  • Jackie Kay

    Ecosse, Royaume-Uni Poète

    Jackie Kay est une poète, dramaturge et romancière écossaise. Son mémoire, Red Dust Road, qui détaille sa recherche de ses parents biologiques, a été décrit par l'auteur comme une "lettre d'amour" à ses parents adoptifs blancs. En 2016, elle a été nommée Scots Makar - le poète national de l'Écosse.

    Elle est chancelière de l'Université de Salford. Elle a remporté plusieurs prix pour son travail, et en 2020, elle a reçu une distinction pour services rendus à la littérature.

    > Nous ne devons jamais perdre espoir ; les manifestations qui ont eu lieu dans le monde entier cette année m'ont rempli d'un étrange optimisme pour notre avenir.

  • Salsabila Khairunnisa

    Indonésie Militante écologiste jaga_rimba

    Salsabila est une étudiante de 17 ans originaire de Jakarta, en Indonésie. Chaque vendredi, elle mène une grève scolaire contre la déforestation devant le bureau du ministère de l'environnement et des forêts.

    À l'âge de 15 ans, elle a été co-initiatrice du mouvement de jeunesse Jaga Rimba. Outre la préservation de la forêt, l'organisation se bat pour les droits des membres des communautés indigènes qui perdent leurs maisons dans la forêt de Kinipan, l'une des dernières forêts tropicales humides de Kalimantan.

    > La pandémie nous a donné une conscience collective que nous sommes tous sous le même système patriarcal-capitaliste qui existe pour le profit. Il est temps pour nous de nous rassembler dans la solidarité, et de mener une reprise verte et juste.

  • Mahira Khan

    Pakistan Actrice mahirahkhan

    Mahira Khan n'est pas une star de Bollywood ordinaire - elle s'exprime ouvertement contre la violence sexuelle, refuse d'approuver les crèmes éclaircissantes pour la peau et soutient la lutte contre le racisme. Elle veut s'attaquer aux problèmes sociaux dans son Pakistan natal en changeant le récit dans les films de Bollywood et à la télévision.

    Mahira est ambassadrice nationale de bonne volonté pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Elle sensibilise le public au sort des réfugiés afghans au Pakistan. Depuis ses débuts en tant que VJ sur MTV en 2006, elle est très appréciée du public. Mahira est également une mère dévouée à son fils de 11 ans.

    > Parlez des causes et des questions qui comptent pour encourager le changement.

  • Angelique Kidjo

    Bénin Musicienne

    Angélique Kidjo, quatre fois lauréate d'un Grammy Award, est l'une des plus grandes artistes de la musique internationale actuelle. Elle a croisé les traditions ouest-africaines de son enfance au Bénin avec des éléments de R&B américain, de funk et de jazz, ainsi qu'avec des influences d'Europe et d'Amérique latine.

    Après avoir exploré les routes de la diaspora africaine dans son interprétation de l'album Talking Heads "Remain in Light", la chanteuse franco-béninoise se penche maintenant sur les racines africaines de la célèbre icône Celia Cruz, la "Reine de la Salsa" d'origine cubaine. Angélique défend également la cause des enfants en tant qu'ambassadrice de l'UNICEF et par le biais de sa propre fondation caritative, Batonga, qui soutient l'éducation des jeunes filles en Afrique.

    > Nous devons continuer à nous soucier les uns des autres dans la solidarité, l'amour et la force. Continuons à être les gardiens les uns des autres. Cette solidarité doit traverser les classes sociales, l'appartenance ethnique et l'orientation sexuelle.

  • Chu Kim Duc

    Vietnam Architecte kim_duc_

    L’architecte Kim Duc a pour mission de promouvoir le droit des enfants à jouer au Vietnam. En tant que co-fondatrice et directrice de Think Playgrounds, elle a travaillé avec des partenaires et des communautés du pays pour créer plus de 180 terrains de jeux publics fabriqués à partir de matériaux recyclés.

    Elle travaille actuellement sur des terrains de jeux thérapeutiques pour l'hôpital national des enfants du Vietnam à Hanoi, et sur le premier terrain de jeux à faible émission de carbone de la ville.

    > Soyez ludique ! Au travail et dans la vie. Il s'agit d'apprendre, avec une motivation intrinsèque : que faut-il faire, qu'est-ce que tu aimes faire ? Un apprentissage passionné et constant est ce qui nous aide à surmonter les difficultés et à être optimiste.

  • Safaa Kumari

    Syrie Virologue botanique

    En tant que virologue botanique, le Dr Safaa Kumari cherche des solutions aux épidémies qui détruisent les cultures. Après avoir découvert des semences susceptibles de garantir la sécurité alimentaire en Syrie, elle a risqué sa vie pour les sauver d'Alep.

    Elle a passé des années à découvrir des variétés végétales résistantes aux virus, dont une féverole résistante au virus de la jaunisse nécrotique de la fève (FBNYV).

    > Le monde a beaucoup changé en 2020. Au sein d'une équipe chargée de surmonter de tels défis, c'est une question de capacité - pas de genre. Les femmes doivent croire que leur contribution est égale à celle de n'importe quel homme.

  • Ishtar Lakhani

    Afrique du Sud Militante

    Ishtar est une féministe, militante et autoproclamée "agitatrice". Elle est basée en Afrique du Sud, où elle collabore avec des organisations, des mouvements et des réseaux de justice sociale à travers le monde, fournissant le soutien nécessaire pour renforcer leurs approches de la défense des droits humains.

    Cette année, elle a joué un rôle clé dans la campagne Free the Vaccine, menée par le Center for Artistic Activism and Universities Allied for Essential Medicines (UAEM). Elle travaille avec d'autres dans un seul et même objectif: s'assurer qu'un vaccin Covid-19 sera à un prix durable, disponible pour tous et gratuit au point de livraison.

    > Ces moments de rupture sont également un moment opportun pour nous de développer un avenir complètement différent, plutôt que d'essayer de réparer un système qui n'a jamais été conçu avec notre bonheur à l'esprit.

  • Claudia López

    Colombie Maire

    Claudia López est la première femme maire de Bogotá, la capitale de la Colombie et la plus grande ville du pays.

    Fille d'enseignant, elle a été sénatrice du parti Alianza Verde (Alliance verte) entre 2014 et 2018. Elle a dirigé la mise en place d'une consultation populaire sur la lutte contre la corruption qui a recueilli 11,6 millions de votes (un mandat de 99 %) en faveur des mesures proposées : un record dans l’histoire de la Colombie.

    > Aux femmes du monde, je dis : ne vous arrêtez pas. La révolution sociale qui a commencé au siècle dernier ne s'arrêtera pas. Nous verrons les changements clairement reflétés tout au long de notre vie publique et privée.

  • Josina Machel

    Mozambique Militante pour la justice sociale JosinaZMachel

    Josina Z Machel est une défenseuse de longue date des droits de l'homme. Elle est profondément passionnée à faire avancer les droits des femmes.

    Elle est titulaire d'un MSc de la London School of Economics and Political Science (LSE). Survivant de la violence domestique, elle transforme son traumatisme personnel en objectif grâce au mouvement Kuhluka. L'organisation contribue à accélérer le changement social en ce qui concerne la violence sexiste et à créer des refuges pour les survivants de la violence dans les communautés d'Afrique australe.

    > L'impact des pressions supplémentaires sur les femmes n'a pas encore été calculé, mais notre résilience nous donne le courage de continuer à être les mères, les épouses, les sœurs, les leaders et les capitaines d'industrie dont le monde a besoin.

  • Sanna Marin

    Finlande Première ministre finlandais

    Sanna Marin est Première ministre de la Finlande et chef du Parti social-démocrate de Finlande. Le gouvernement de coalition qu'elle dirige a été formé avec quatre autres partis, tous dirigés par des femmes : Maria Ohisalo (Ligue verte), Li Andersson (Alliance de gauche), Anna-Maja Henriksson (Parti populaire suédois) et Annika Saarikko (Parti du centre).

    La Finlande a été saluée pour sa gestion du Covid-19, avec l'un des taux d'infection les plus bas d'Europe, en novembre 2020.

    > En tant que femmes dirigeantes, nous pouvons montrer qu'il est possible de lutter contre le virus et en même temps de lutter contre le changement climatique, d'investir dans l'éducation et de faire des réformes socialement justes dans la société.

  • Hayat Mirshad

    Liban Militante

    Militante féministe, journaliste et humanitaire, Hayat est co-fondatrice de Fe-Male, un collectif féministe pionnier au Liban. Sans aucune excuse et sans compromis, la mission de Hayat est de garantir aux filles et aux femmes l’accès à la justice, à l’information, à la protection et aux droits de l’homme.

    Elle continue de diffuser son message sur diverses plateformes en organisant des manifestations à l'échelle nationale et en ralliant les masses pour défier les régimes corrompus et patriarcaux et exiger le changement.

    > Malgré les défis et les revers, les femmes à travers l'histoire ont défié et combattu le patriarcat. Par la solidarité, la fraternité et l'amour, nous continuerons le combat et amplifierons nos voix et nos revendications pour un avenir juste et égalitaire.

  • Bulelwa Mkutukana

    Afrique du Sud Chanteuse/compositrice zaharasa

    Bulelwa Mkutukana est mieux connue sous son nom de scène Zahara. Originaire d’un milieu modeste en Afrique du Sud, son amour du chant a débuté dans la chorale de l'école. Elle a commencé sa carrière de chanteuse dans la rue, mais en 2011, le premier album de Zahara est devenu double platine en moins de trois semaines.

    L'auteure-compositrice-interprète a été récompensée et connaît un succès considérable dans l'industrie de la musique - mais elle a également utilisé sa plateforme pour dénoncer la violence à l'égard des femmes en Afrique du Sud, elle a révélé qu’elle aussi a été victime de violences.

    > La prière m'a permis de traverser cette période difficile. Rien ne peut battre la prière.

  • Lucy Monaghan

    Irlande du Nord Militante

    Lucy Monaghan a renoncé à son droit à l'anonymat, pour parler de la façon dont elle a été traitée par la police et les procureurs en Irlande du Nord après avoir signalé en 2015 un viol présumé sur sa personne. La police lui a d'abord dit qu'elle avait "flirté" avec l'agresseur présumé et qu'il était donc peu probable que l'affaire aboutisse à une condamnation.

    Lucy a défié les autorités devant les tribunaux pour les échecs de leurs enquêtes et, par conséquent, des changements ont été apportés à la manière dont les victimes d'agressions sexuelles sont traitées. Lucy soutient désormais d'autres survivantes de viol et a participé en 2019 à l'examen du juge Gillen, qui a formulé plus de 250 recommandations de modification de la loi.

    > Ils ont dit que je ne pouvais pas le faire. Je l'ai fait quand même. Et vous aussi !

  • Douce Namwezi N'Ibamba

    RDC Journaliste

    Douce Namwezi N'Ibamba est journaliste multimédia et fondatrice de Uwezo Afrika Initiative, une initiative à but non lucratif promouvant l'autonomisation des femmes par le journalisme, la formation professionnelle et l'entrepreneuriat social.

    Elle combat les tabous autour de la menstruation en mettant à disposition des étudiants et des femmes en République démocratique du Congo des kits d'éducation sexuelle et d'hygiène.

    > Soyons la génération des filles et des femmes qui naviguent dans les changements, qui trouvent toujours des solutions à leurs problèmes quotidiens, et qui disent toujours : rien n'est impossible !

  • Vanessa Nakate

    Ouganda Militante pour le climat

    Vanessa Nakate, 23 ans, est une militante climatique ougandaise et fondatrice du mouvement Rise Up basé en Afrique. Elle fait campagne à l'échelle internationale pour mettre en évidence les impacts du changement climatique qui se produisent déjà en Afrique. Elle s'intéresse particulièrement à la manière dont la crise climatique aggrave la pauvreté, les conflits et les inégalités entre les sexes.

    En janvier 2020, l'Associated Press (AP) a retiré Nakate d'une photo mettant en vedette Greta Thunberg et d'autres militants européens, suite à leur participation au Forum économique mondial. Nakate a ensuite parlé du racisme dans le mouvement mondial pour le changement climatique. AP a ensuite réintégré Nakate sur la photo ; tout en indiquant qu'il n'y avait pas de mauvaise intention, il n’y a pas eu d’excuses. Le 27 janvier 2020, la rédactrice en chef Sally Buzbee a tweeté, depuis son compte personnel, des excuses au nom d'AP.

    > Les femmes souffrent souvent le plus des confinements et de la crise climatique. Mais nous sommes aussi la solution : éduquer et autonomiser les femmes réduira le carbone, améliorera la résilience aux catastrophes et créera des leaders climatiques pour l'avenir.

  • Dr Ethelreda Nakimuli-Mpungu

    Ouganda Expert en santé mentale

    Le Dr Ethel Nakimuli-Mpungu de l'Université de Makerere en Ouganda travaille à rendre la thérapie plus appropriée sur le plan culturel, en particulier pour les personnes vivant avec le VIH et la dépression.

    Elle a développé un programme de thérapie de groupe qui peut être dispensé par des agents de santé non professionnels. Il a également été démontré qu'il réduit considérablement les symptômes de la dépression et améliore l'observance des médicaments antiviraux chez les personnes touchées.

    > Faites de votre santé mentale une priorité et reprenez votre pouvoir.

  • Nandar

    Myanmar Militante féministe

    Nandar est une militante féministe, traductrice, conteuse et créatrice de deux podcasts : Feminist Talks et G-Taw Zagar Wyne. Elle a fondé le Purple Feminists Group et a co-dirigé une production de Les Monologues du vagin à Yangon.

    Ayant grandi dans un village du nord-est de l'État de Shan, Nandar a connu les difficultés auxquelles les femmes sont confrontées lorsqu'elles remettent en question les valeurs traditionnelles de la vie familiale et communautaire au Myanmar. Elle utilise maintenant ses podcasts pour aborder des sujets tabous dans le pays comme la menstruation et l'avortement.

    > Je souhaite que plus de gens participent à la fin des inégalités, afin que nous puissions vivre dans un monde où nous sommes valorisés et respectés en tant qu'humains. Ensemble, nous pouvons construire un monde meilleur et plus juste.

  • Vernetta M Nay Moberly

    Etats-Unis Militante écologiste

    Vernetta Moberly est une épouse, une mère, une grand-mère et une amie.

    Au fil des ans, elle a recueilli des informations auprès de ses aînés et transmis ses connaissances et ses compétences à la prochaine génération de la communauté Iñupiat. Sa passion est le combat pour sauver la Terre Mère.

    > Mères : prenez soin de vous. Continuez à puiser dans les connaissances de vos ancêtres. Nous sommes tous connectés ; nous avons les mêmes instincts et la même passion pour aider nos enfants à grandir. Même s'il y a des troubles, trouvez une solution.

  • Nemonte Nenquimo

    Equateur Leader Waorani nemonte.nenquimo

    Nemonte Nenquimo est une femme indigène Waorani engagée à défendre son territoire ancestral, sa culture et son mode de vie dans la forêt amazonienne.

    Elle est cofondatrice de l'organisation à but non lucratif dirigée par les autochtones Ceibo Alliance ; la première femme présidente de l'organisation Waorani de la province de Pastaza ; et l'une des 100 personnes les plus influentes au monde du magazine Time.

    > En tant que femmes, nous portons la force nécessaire pour nous frayer un chemin hors de ces temps dangereux, où la survie de notre planète et de l'humanité est en péril. Le moment est venu pour les femmes de s'unir.

  • Sania Nishtar

    PAkistan Chef de file mondial du domaine de la santé

    Le Dr Sania Nishtar est un chef de file en matière de santé mondiale et de développement durable. Depuis 2018, elle dirige le programme transformateur de réduction de la pauvreté Ehsaas, qui a amélioré les moyens de subsistance de millions de Pakistanais en fournissant des services bancaires mobiles et des comptes d'épargne, ainsi que d'autres ressources de base.

    En tant qu'assistante spéciale du Premier ministre du Pakistan sur la réduction de la pauvreté et la protection sociale, Sania Nishtar a contribué à autonomiser les masses en prenant les premières mesures nécessaires vers le développement d'un État providence au Pakistan.

    > L'impact dramatique de Covid-19 nous offre une chance unique de construire un monde plus juste et de mettre fin à la pauvreté, aux inégalités et à la crise climatique. Pour cela, les femmes doivent être des parties prenantes égales et autonomes.

  • Phyllis Omido

    Kenya Militante écologique

    Phyllis Omido est fondatrice et directrice exécutive du Center for Justice Governance and Environmental Action (CJGEA), qui défend les droits environnementaux et socio-économiques des communautés marginalisées touchées par les industries extractives du Kenya. En 2015, elle a remporté le prix Goldman de l'environnement (surnommé "le Nobel vert ou Nobel de l'Environnement"), qui récompense son travail pour fermer avec succès une usine de fusion de plomb à Owino Uhuru.

    En juin 2020, elle a remporté un recours collectif en matière d'environnement avec 1,3 milliard de shillings kényans attribués à la communauté Owino Uhuru et 700 millions de shillings kényans supplémentaires à la CJGEA. Le tribunal a également ordonné le paiement des frais de justice de Phyllis. L'Autorité nationale de gestion de l'environnement a fait appel, et l'affaire est toujours en cours.

    > Tout comme les femmes du monde entier ont dû repenser leurs espaces légitimes face à une grande adversité, la nature a du mal à se régénérer de la crise écologique. Seule une femme peut comprendre les malheurs de la nature.

  • Laleh Osmany

    Afghanistan Militante

    En Afghanistan, l’utilisation du nom d’une femme en public est mal vue. Seul le nom du père doit être inscrit sur un certificat de naissance. Lorsqu'une femme se marie, son nom n'apparaît pas sur ses invitations de mariage ; lorsqu'elle est malade, son nom n'apparaît pas sur les ordonnances médicales ; et quand elle meurt, son nom n'apparaît pas sur son certificat de décès ni même sur sa pierre tombale.

    Frustrée que les femmes se voient refuser ce qu'elle pensait être un droit fondamental, la militante Laleh Osmany a lancé la campagne WhereIsMyName. Après une lutte de trois ans, le gouvernement afghan a accepté en 2020 d'inscrire les noms des femmes sur les cartes d'identité nationales et les certificats de naissance de leurs enfants.

    > Chacun a la responsabilité d'essayer de rendre le monde meilleur. Le changement est difficile, mais pas impossible. On le voit chez les femmes qui se sont battues pour leur identité dans un pays très traditionnel comme l'Afghanistan.

  • Ridhima Pandey

    Inde Militante pour le climat

    Ridhima Pandey est une militante climatique qui, à l'âge de neuf ans, a déposé une pétition contre le gouvernement indien en réponse à son inaction pour atténuer le changement climatique. En 2019, avec 15 autres enfants pétitionnaires, Ridhima a intenté une action à l'ONU en justice contre cinq pays.

    Ridhima participe actuellement à des conférences internationales et aide à donner à d'autres étudiants, à tous les niveaux, les moyens de lutter pour leur avenir et pour la biodiversité du monde. Ridhima travaille pour sauver son avenir et celui des générations à venir.

    > Le moment est venu pour nous d'être fortes et unies et de prouver à quel point nous pouvons être capables dans les moments difficiles. Si une femme est déterminée à réaliser quelque chose, personne ne peut l'arrêter.

  • Lorna Prendergast

    Australie Chercheuse spécialisée dans la démence

    En 2019, Lorna Prendergast a fait la une des journaux mondiaux lorsqu'elle a obtenu son diplôme de l'Université de Melbourne à l'âge de 90 ans, avec une maîtrise en vieillissement. Elle a dédié son diplôme à son défunt mari, avec qui elle était mariée depuis 64 ans et qui souffrait de démence.

    En tant que chercheuse, elle a développé une compréhension plus profonde des besoins des patients atteints de démence, améliorant leur qualité de vie et leurs relations avec les soignants.

    > Peu importe votre âge, que vous soyez jeune ou vieux, vous pouvez faire une différence dans le monde.

  • Oksana Pushkina

    Russie Député à la Douma

    Oksana Pushkina est la vice-présidente adjointe de la commission des questions relatives à la famille, aux femmes et aux enfants, à la Douma d'État russe.

    En 2018, lorsque plusieurs dizaines de femmes journalistes ont porté plainte pour harcèlement sexuel contre Leonid Slutsky, président de la commission des affaires internationales de la Douma, Oksana a été la seule parlementaire à se manifester et à soutenir publiquement les journalistes.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020, mais outre le traumatisme et la crise, une chose que j'ai apprise est que les nouveaux défis font toujours ressortir le meilleur des gens.

  • Cibele Racy

    Brésil Enseignante

    Cibele est une directrice d'école à la retraite qui a été lea pionnière de l'enseignement de l'égalité raciale aux enfants des écoles primaires de São Paulo.

    Elle a passé en revue toutes les pratiques de gestion de son école afin de rendre l'environnement de travail plus inclusif pour le personnel - quels que soient sa race, son sexe ou sa fonction.

    > Cette année nous a imposé un refuge réflexif, en termes d'engagements que la société doit prendre pour changer. J'espère que nous avons rassemblé des énergies transformatrices pour les défis de 2021.

  • Susana Raffalli

    Venezuela Nutritioniste

    Susana est une travailleuse humanitaire qui a passé 22 ans à aider dans des situations d'urgence dans le monde entier. Elle a aidé Cáritas de Venezuela à mettre en place un outil montrant, en temps réel, l'impact de la crise humanitaire sur les enfants, à un moment où la crise était niée au Venezuela. Susana a également fondé un réseau de centres permettant un soutien nutritionnel pour les enfants vivant dans les bidonvilles.

    En 2020, Susana a travaillé au maintien des services alimentaires pour les citoyens à faible revenu, les femmes atteintes du VIH et les prisons pour jeunes pendant la pandémie. En collaboration avec le mouvement pour l'intensification de la nutrition, Susana a également donné des conseils sur l'intégration de la nutrition dans les réponses nationales à la pandémie en Amérique centrale.

    > Prends soin de toi d'abord, et commence à t'en libérer. Ce serait un superbe verrouillage.

  • Sapana Roka Magar

    Népal Technicien de crématorium

    Après être devenue sans-abri pendant trois mois, Sapana s'est rendue à Katmandou où elle s'est engagée dans une organisation qui incinère les cadavres non réclamés.

    Les corps de ceux qui sont morts de Covid-19 sont strictement gérés par l'armée népalaise. L'organisation Sapana récupère les corps abandonnés dans la rue ou les morgues, et les fait transporter à l'hôpital pour une autopsie. Si le corps n'est pas réclamé pendant 35 jours, l'organisation l'amène au crématorium et effectue les rituels Dagbatti, qui, dans la culture hindoue, sont généralement effectués par le fils du défunt.

    > Il y a des sans-abri, des personnes abandonnées dans le monde entier. Les personnes qui meurent dans la rue méritent de recevoir les derniers sacrements en bonne et due forme. Je ne fais pas ce travail comme un service social, mais pour ma propre tranquillité d'esprit.

  • Pardis Sabeti

    Iran Généticien informatique

    Pardis Sabeti est professeur à l'université de Harvard, au Broad Institute du MIT et de Harvard, et au Howard Hughes Medical Institute. Elle a contribué à la génomique humaine et microbienne, à la théorie de l'information et aux efforts de surveillance et d'éducation en matière de maladies infectieuses rurales en Afrique de l'Ouest.

    En 2014, elle a fait partie de l'équipe de combattants d'Ebola nommée "Personnes de l'année" par le magazine Time, qui l'a également inscrite sur sa liste des "100 personnes les plus influentes". Elle est l'animatrice de la série de vidéos éducatives "Against All Odds", et chanteuse principale du groupe de rock Thousand Days.

    > À travers tous les défis que nous allons devoir relever, la solidarité et le rire avec d'autres bonnes personnes dans la lutte pour un monde meilleur est la clé de notre endurance et de notre succès.

  • Febfi Setyawati

    Indonésie Activiste Febfisetyawati

    Febfi Setyawati est la fondatrice de Untukteman.id, une organisation qui aide les personnes vulnérables - en particulier les patients ayant des difficultés financières et les personnes touchées par le Covid-19. Elle et son équipe ont parcouru la communauté dans un camping-car Volkswagen afin de fournir un accès gratuit à Internet (qui peut être coûteux) et une bibliothèque mobile pour les étudiants, afin qu'ils puissent continuer leur travail. L'équipe essaie maintenant de fournir des émetteurs de signaux pour les zones où il n'y a pas de signal internet.

    Le chagrin qu'elle a vécu lorsque son fils Akara Haykal est mort du syndrome de Moebius, une maladie neurologique rare, a inspiré la Febfi à aider les autres.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020. Nous devons changer pour le monde aussi. Il vaut mieux pour nous faire un peu de ce qui est utile, plutôt que de nous plaindre beaucoup.

  • Ruth Shady

    Pérou Archéologue

    Ruth Shady est docteur en archéologie et en anthropologie, et est vice-doyenne de la recherche à la faculté des sciences sociales de l'université nationale de San Marcos. Elle est directrice de la recherche multidisciplinaire au site archéologique de Caral, considéré comme la plus ancienne civilisation des Amériques. Elle est docteur honoris causa de cinq universités péruviennes et a remporté en 2018 le prix national L'Oréal-UNESCO pour les femmes dans la science. Elle a également reçu une médaille d'honneur du Congrès de la République du Pérou.

    > Les femmes devraient s'impliquer dans les activités nécessaires pour promouvoir le changement et pour construire une société où les humains peuvent vivre en harmonie les uns avec les autres et en équilibre avec la nature.

  • Panusaya Sithijirawattanakul

    Thaïlande Etudiante et activiste

    Cette année, des manifestations pro-démocratiques ont déferlé sur la Thaïlande et des étudiants comme Panusaya, 22 ans, sont au cœur du mouvement. Elle et d'autres militants ont été arrêtés pour leur implication, mais elle a ensuite été libérée sous caution.

    Une vidéo en direct de son arrestation montre quatre policiers en civil la transportant du sol d'une chambre d'hôtel, la mettant dans un fauteuil roulant et la conduisant à un camion de police. Panusaya nie les accusations portées contre elle.

    En août, elle est montée sur scène lors d'un rassemblement d'étudiants et a lu un manifeste désormais célèbre en dix points, appelant la monarchie à s'abstenir de s'ingérer dans la politique. Cette initiative a été jugée aussi choquante du fait que la Thaïlande est l'un des rares pays à disposer d'une loi pénale sur la diffamation royale. Toute personne critiquant le roi, la reine, l'héritier-apparent ou le régent pourrait être emprisonnée jusqu'à 15 ans. Elle dit : "Je ne suis qu'une étudiante ordinaire qui veut que tous les membres de la société aient les mêmes droits et la même dignité".

    > Tout le monde est un changeur de monde. Quoi que vous fassiez ou qui que vous soyez, ayez confiance en vous et faites en sorte que votre vie en vaille la peine.

  • Nasrin Sotoudeh

    Iran Activiste des droits de l'homme

    Nasrin Sotoudeh est une avocate iranienne qui défend l'État de droit et les droits des prisonniers politiques, des militants de l'opposition, des femmes et des enfants en Iran. Elle est en congé temporaire après une longue peine de prison pour s'être opposée au système judiciaire très critiqué du pays.

    Malgré son emprisonnement et les menaces constantes qui pèsent sur sa famille, Sotoudeh reste un défenseur acharné de l'État de droit.

    > Le hijab est obligatoire - et s'ils peuvent nous forcer à porter ce demi-mètre de tissu, ils peuvent faire n'importe quoi avec nous.

  • Kathy Sullivan

    États-Unis Scientifique/astronaute

    Kathy Sullivan est une scientifique, une astronaute, une auteure et une dirigeante accomplie. Elle a été l'une des six premières femmes à rejoindre le corps des astronautes de la NASA en 1978, et a la distinction d'être la première femme américaine à avoir marché dans l'espace.

    Elle est également la première femme à avoir plongé jusqu'au point le plus profond de l'océan - et, grâce à sa combinaison de vols spatiaux et de plongées en haute mer, elle a gagné le titre de "personne la plus verticale du monde".

    > Le monde a beaucoup changé en 2020. Il nous rappelle à quel point toute vie sur cette planète est réellement interdépendante, et nous oblige à réévaluer ce dont nous avons vraiment besoin et ce à quoi nous tenons.

  • Rima Sultana Rimu

    Bangladesh Enseignante

    Rima Sultana Rimu est membre des Jeunes femmes leaders pour la paix à Cox's Bazar, au Bangladesh. Ce programme, qui fait partie du Réseau mondial des femmes bâtisseurs de paix, vise à donner aux jeunes femmes des pays touchés par des conflits les moyens d'être des leaders et des agents de paix.

    Rima a répondu à la crise des réfugiés Rohingya dans sa communauté en plaidant pour une action humanitaire sensible au genre. Elle organise des cours d'alphabétisation et de calcul adaptés à l'âge et au sexe des réfugiés rohingyas, ainsi qu'aux femmes et aux filles de la communauté qui n'ont pas accès à l'éducation. Rima sensibilise également sa communauté aux résolutions 1325 et 2250 du Conseil de sécurité des Nations unies, par le biais d'émissions de radio et de représentations théâtrales.

    > Je suis déterminée à apporter l'égalité des sexes au Bangladesh. Je crois au pouvoir des femmes et des filles de se battre pour nos droits. Nous réussirons.

  • Lea T

    Brésil Modèle transgenre leat

    Peu de mannequins peuvent dire que leur tout premier emploi était pour Givenchy, mais c'est le cas de Lea T. Elle est dans le métier depuis plus de 10 ans et a gravé les pages de nombreuses publications de renom telles que Marie Claire, Grazia et Vogue.

    En 2016, Lea a également été reconnue comme la première personne ouvertement transsexuelle à participer à une cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques. Lea est une icône de la culture populaire qui défend les droits des transsexuels, s'exprimant sur la discrimination à l'encontre des personnes LGBT et appelant la société à s'y attaquer. Tout au long de sa carrière, elle a cherché à inspirer d'autres personnes comme elle à poursuivre leurs rêves.

    > Le monde est en constante évolution, et nous sommes toujours en mouvement perpétuel - mais les femmes ne peuvent pas marcher seules.

  • Ana Tijoux

    France Musicienne

    Ana Tijoux est une manifestante chilienne de hip-hop. Féministe et militante dans ses textes, elle dénonce les carences sociales et culturelles. Ses parents se sont exilés pendant la dictature d'Augusto Pinochet au Chili, ce qui a marqué sa carrière empreinte d'une sensibilité particulière aux questions politiques et sociales.

    En faveur des droits de la femme et contre la violence sexiste, elle a mis en évidence ce fait en 2014 dans son album "Vengo" la chanson "Antipatriarche". Tijoux participe fréquemment à des campagnes contre l'inégalité et l'oppression dans le monde.

    > 2020 a mis à nu la fragilité du système économique et, face à cette fragilité, nous avons la force de notre réseau de relations. Nous devons toujours nous en souvenir, car c’est là que résident notre valeur et notre force.

  • Opal Tometi

    États-Unis Activiste des droits de l'homme

    Opal Tometi est une défenseuse des droits de l'homme primée et l'une des trois femmes co-fondatrices de Black Lives Matter. Elle est également la fondatrice de Diaspora Rising, un centre de nouveaux médias et de défense des droits.

    Née aux États-Unis, d'immigrants nigérians, son activisme en faveur des droits de l'homme traverse les frontières et remonte à près de 20 ans.

    > Un véritable réveil a eu lieu. Nous savons tous maintenant que détourner les yeux de l'injustice, c'est être complice. J'encourage chacun à rester courageux, engagé et connecté à sa communauté.

  • Sviatlana Tsikhanouskaya

    Biélorussie Politicienne

    Sviatlana Tsikhanouskaya est une ancienne candidate à la présidence de la Biélorussie, où elle a dirigé un mouvement démocratique national. En août 2020, le président Alexandre Loukachenko a remporté une victoire écrasante aux élections présidentielles, suscitant des protestations dans tout le pays et des accusations généralisées de trucage des votes.

    Peu après l'élection, craignant pour la sécurité de ses enfants, Sviatlana a fui le Biélorussie pour la Lituanie. Elle continue à diriger le mouvement démocratique en exil.

    > Ne croyez jamais une seule seconde ceux qui vous disent que vous êtes faible. Souvent, nous ne réalisons pas à quel point nous sommes forts.

  • Yulia Tsvetkova

    Russie Activiste

    Yulia Tsvetkova est née dans une petite ville industrielle de l'Extrême-Orient russe, où elle a étudié l'art, la danse et la mise en scène. Plus tard, à partir de son théâtre militant et de son centre communautaire, elle a commencé à soulever des questions liées aux droits des femmes, aux droits des LGBT, à l'anti-militarisme et à l'écologie.

    En 2019, son militantisme s'est heurté à des accusations pénales de distribution de pornographie et à trois cas de "propagande LGBT". Elle risque actuellement jusqu'à six ans de prison pour avoir partagé ses dessins du corps féminin en ligne. Elle a été reconnue comme prisonnière politique par les organisations russes de défense des droits de l'homme. Elle nie les accusations portées contre elle.

    > Ne jamais tolérer les abus, qu'ils proviennent du gouvernement, d'un partenaire ou de la société. Vous êtes fort et vous avez le pouvoir de changer le monde. Quelle que soit la période sombre, continuez à rêver et à vous battre.

  • Arussi Unda

    Mexique Militante

    Alors que le Mexique est confronté à une augmentation du taux de féminicide, Arussi et son collectif féministe Brujas del Mar ("Sorcières de la mer") sont devenus la voix des femmes.

    Cette année, ils ont inspiré aux femmes de tout le pays l'idée d'organiser une grève nationale le 9 mars. Les femmes ont alors cessé leur travail et leurs autres activités, et sont restées chez elles.

    > En ce moment, il y a tant de slogans et de devises comme "La révolution sera féministe" ou "L'avenir est féministe" - mais l'avenir est déjà là. Nous devons être courageuses et continuer à nous élever.

  • Anastasia Volkova

    Ukraine Entrepreneure

    "Dr Anastasia Volkova est une entrepreneure et une innovatrice agricole, qui utilise la science et la technologie pour aborder les questions de sécurité alimentaire".

    En 2016, elle a fondé FluroSat, une entreprise qui utilise des données de drones et de satellites, ainsi que des algorithmes et d'autres outils, pour aider les agriculteurs à optimiser la production de leurs cultures.

    > Soyez le changement que vous souhaitez voir dans le monde. J'espère que nous pourrons tous trouver nos propres moyens de tirer profit de cette situation et de permettre un changement positif.

  • Kotchakorn Voraakhom

    Thaïlande Architecte paysagiste kotch_voraakhom

    Kotchakorn Voraakhom se décrit elle-même comme "une architecte paysagiste thaïlandaise de mauvais poil". Elle a commencé son travail dans le but de démonter le "trottoir fissuré" du paysage urbain tentaculaire de Bangkok et de laisser éclater les semis d'idées nouvelles.

    Elle s'emploie aujourd'hui à développer des utilisations productives de l'espace public - et crée des fissures de la taille d'un parc dans la lutte pour aider les mégalopoles à faire face au changement climatique.

    > Pour apporter un changement systémique en faveur de la justice climatique, nous devons agir en tant que monde unifié. Cette Terre est notre maison, et la seule façon de la guérir est, pour nous, de travailler ensemble.

  • Siouxsie Wiles

    Royaume-Uni Scientifique

    Siouxsie est une scientifique et une communicatrice de santé publique qui a été une force de la nature en Nouvelle-Zélande pendant la pandémie. Elle a collaboré avec le dessinateur Toby Morris pour communiquer la science de Covid-19 ; leur travail commun comprend la visualisation populaire "aplatir la courbe", qui a été traduite en plusieurs langues et adaptée par les gouvernements pour aider les gens à comprendre ce que font les fermetures.

    Elle dirige également le Bioluminescent Superbugs Lab de l'université d'Auckland, où elle et son équipe font briller des bactéries dans le noir afin de comprendre comment les microbes infectieux nous rendent malades, et de trouver de nouveaux médicaments.

    > Les pays où les peuples se sont unis pour se protéger mutuellement avec succès contre la pandémie nous montrent que les grands défis peuvent être relevés avec compassion et action collective.

  • Elin Williams

    Pays de Galles, Royaume-Uni Blogueuse sur le handicap

    Elin est une écrivaine qui défend des personnes handicapées et partage ses expériences de l'encéphalomyélite myalgique (EM) et de la rétinite pigmentaire (une maladie dégénérative des yeux) sur son blog, My Blurred World, depuis qu'elle a 16 ans.

    Elle écrit des récits honnêtes et ouverts de ses expériences, partageant tout, des conseils et de l'impact émotionnel de ses conditions, aux barrières sociétales auxquelles elle est confrontée et à l'importance de promouvoir l'accessibilité dans l'industrie de la mode. Tout au long de son récit, elle tisse un fil conducteur positif dans son contenu dans l'espoir de sensibiliser les autres et de leur faire comprendre qu'ils ne sont pas seuls dans une situation similaire.

    > Trouvez un exutoire qui vous permette de canaliser votre créativité, votre énergie, vos pensées, votre douleur et votre bonheur ; embrassez tous les aspects positifs qu'il peut apporter. Vous méritez quelque chose qui vous appartient entièrement, sans qu'aucune force extérieure n'influence son but.

  • Alice Wong

    États-Unis Activiste pour le handicap

    Alice est la fondatrice du Disability Visibility Project, une campagne de base qui encourage les personnes handicapées à enregistrer leurs histoires.

    Cette année, elle a publié une nouvelle anthologie, Disability Visibility : Histoires à la première personne du vingt-et-unième siècle.

    > Le monde a beaucoup changé en 2020, et je ne veux pas que les choses reviennent à la "normale".

  • Leo Yee-Sin

    Singapour Docteur

    Le Dr Leo Yee-Sin dirige le Centre national des maladies infectieuses de Singapour, à la pointe de la technologie, qui est chargé de gérer les épidémies de maladies transmissibles.

    En plus d'être à l'avant-garde de la lutte du pays contre le Covid-19, elle a passé des décennies à améliorer les soins aux séropositifs à Singapour et à diriger des équipes lors de multiples épidémies de maladies infectieuses, comme le Sars. Elle équilibre ses engagements professionnels avec son rôle de mère de trois enfants.

    > Covid-19 a changé la vie de tout le monde. Cependant, il n'a pas changé la place du leadership féminin. Les personnes qui luttent contre le virus en première ligne sont principalement des femmes, et elles le font avec courage, force et résilience.

  • Michelle Yeoh

    Malaisie Actrice michelleyeoh_official

    Michelle Yeoh s'est lancée dans le métier d'actrice en réalisant ses propres cascades dans le "monde des hommes" des films d'arts martiaux de Hong Kong. Elle a déménagé à Hollywood en tant que Bond girl (dans Tomorrow Never Dies) et est l'une des rares actrices asiatiques à avoir connu une longue et fructueuse carrière aux États-Unis.

    Michelle Yeoh s'est lancée dans le métier d'actrice en réalisant ses propres cascades dans le "monde des hommes" des films d'arts martiaux de Hong Kong. Elle a déménagé à Hollywood en tant que Bond girl (dans Tomorrow Never Dies) et est l'une des rares actrices asiatiques à avoir connu une longue et fructueuse carrière aux États-Unis.

    > Covid-19 nous concerne tous, mais ce sont les femmes qui en font les frais. N'oubliez pas : nous ne sommes pas seuls. Si nous nous sentons isolées, nous devons demander de l'aide. Il est plus important que jamais d'avoir un réseau de soutien.

  • Aisha Yesufu

    Nigéria Activiste

    Aisha Yesufu est une activiste nigériane qui réclame une bonne gouvernance dans son pays.

    Elle est co-animatrice de la campagne Bring Back Our Girls, lancée en réponse à l'enlèvement en 2014 de plus de 200 filles d'une école secondaire de Chibok, au Nigeria, par le groupe terroriste Boko Haram. En juin 2020, le Nigéria a bénéficié du soutien du mouvement Black Lives Matter lorsque l'Escouade spéciale de lutte contre le vol (SARS) a été accusée de meurtre, de viol et de vol à l'encontre de citoyens nigérians. Yesufu est l'un des dirigeants de l'initiative "End SARS", qui vise à mettre en lumière les excès de l'unité controversée de la police nigériane.

    > Mon conseil aux femmes est de prendre pleinement et sans regret leur place dans le monde. Les femmes devraient cesser de demander une place à la table - elles devraient créer leur propre table.

  • Gulnaz Zhuzbaeva

    Kirghizistan gulnazzhuzbaeva

    Au Kirghizistan, plus de 5 000 personnes vivent avec une déficience visuelle, et de nombreux documents gouvernementaux importants leur restent inaccessibles. Gulnaz Zhuzbaeva, fondatrice de la Fédération kirghize des aveugles, a travaillé sans relâche pour rendre ces documents disponibles en braille et améliorer l'accès aux personnes malvoyantes.

    Son équipe dirige un programme destiné aux personnes aveugles afin de leur fournir les compétences nécessaires pour entrer sur le marché du travail. Sur les 22 adultes qui ont terminé le programme en 2020, six ont déjà un emploi et deux sont inscrits à l'université.

    > La vie est pleine de défis ; prenez-la comme une évidence.

Comment les 100 femmes ont-elles été choisies ?

L'équipe des 100 femmes de la BBC a établi une liste restreinte à partir des noms qu'elle a recueillis et suggérés par le réseau des équipes linguistiques du World Service de la BBC.

Nous recherchions des candidates qui avaient fait les gros titres ou influencé des histoires importantes au cours des 12 derniers mois, ainsi que celles qui ont des histoires inspirantes à raconter, qui ont réalisé quelque chose d'important ou qui ont influencé leur société d'une manière qui ne ferait pas nécessairement la une des journaux.

La liste de noms a ensuite été évaluée par rapport au thème de cette année - les femmes qui ont mené le changement - et mesurée en fonction de la représentation régionale et de l'impartialité, avant que les noms définitifs ne soient choisis.

Droits d'auteur des photos: Université de Melbourne, Kim SooHyeon , Quoc Dat, Rachata Sangkrod, Fee-Gloria Groenemeyer, Rakyan Bramasto, NCID,Thomas Laisne, Nandar, Kunjan Joshi, Shajan Sam,Shahbaz Shazi, AxKimia, Arash Ashourinia, UNHCR, Nancy Rached, Emily Almond Barr, ICARDA, 89up, No Isolation, Anna Khodyreva, Bogdanowa Ekaterina, Anastasia Volkova par Sydney Morning Herald, Université d' Oxford / John Cairns, Arvid Eriksson, Nemonte Nenquimo, Jeronimo Zúñiga / Amazon Frontlines, Alejandra Lopez, Víctor Hugo Yañez Ramos, Rick Buchanan Photography, Eddie Hernandez Photography, Ant Eye Photography, Chris Collingridge, Abdelhamid Belahmidi, Kunmi Owopetu, Alien Prose Studio, Mastercard Foundation, Karen Dolva, Hannah Mentz, Fortress, Vice Media Group LLC, Vanessa Nakate, Francis Mweze from Sighted Design, Angelou Studio's, Zola Photo, David Gee, Will Kirk, Paloma Herbstein, Miguel Mendoza Photo Studio, Credit Denise Else, Shani Dhanda, Dioned Williams, Alcaldía Mayor de Bogotá, Global Network of Women Peacebuilders, Reece Williams avec les Présidents des artistes, Sebastian Lindstrom, Getty Images, Salsabila Khairunisa, Andrés Kerese, Gulnaz Zhuzbaeva, Claire Godley, The Australian Water Association, Wu Baojian, Laura Kotila, Bureau du Premier ministre, O'Shea Tometi, María Esme del Río, Gio Solis, Laurent Serroussi, DCMS, Inti Gajardo, Morgan Miller, Helena Price Hambrecht, Courtesy of John Russo, UN femmes/Ploy Phutpheng.

Credits

Textes et éditorial d'Amelia Butterly, Lara Owen, Lorin Bozkurt, Valeria Perasso, Stephanie Gabbatt, produit par Alison Trowsdale, Ana Lucia Gonzalez, développement de Marta Marti Marques, Chloe Spellman et design de Sean Willmott.