Sinovac : les résultats du Brésil montrent que le vaccin chinois est efficace à 50,4%

Dans cette illustration photographique prise à Ankara, en Turquie, le 28 décembre 2020, le logo du vaccin COVID-19 de Sinovac Biotech est affiché sur un écran avec une seringue à l'avant.

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Le vaccin chinois est l'un des deux vaccins que le gouvernement brésilien a choisi.

Un vaccin contre le coronavirus développé par la firme chinoise Sinovac s'est révélé efficace à 50,4% lors d'essais cliniques au Brésil, selon les derniers résultats publiés par les chercheurs.

Il montre que le vaccin est nettement moins efficace que les données précédentes le laissaient entendre - à peine plus des 50 % nécessaires pour l'approbation réglementaire.

Le vaccin chinois est l'un des deux vaccins que le gouvernement brésilien a sélectionnés.

Le Brésil a été l'un des pays les plus touchés par le Covid-19.

A ne pas manquer sur BBC Afrique :

Sinovac, une société biopharmaceutique basée à Pékin, est à l'origine de CoronaVac, un vaccin inactivé. Il fonctionne en utilisant des particules virales tuées pour exposer le système immunitaire de l'organisme au virus sans risquer une réaction grave de la maladie.

Plusieurs pays, dont l'Indonésie, la Turquie et Singapour, ont passé des commandes pour ce vaccin.

La semaine dernière, des chercheurs de l'Institut Butantan, qui a mené les essais au Brésil, ont annoncé que le vaccin avait une efficacité de 78% contre les cas de Covid-19 "légers à graves".

Le Coronavirus au Brésil :

Mais mardi, ils ont révélé que les calculs de ce chiffre n'incluaient pas les données d'un groupe d' "infections très légères" parmi les personnes ayant reçu le vaccin qui n'ont pas besoin d'assistance clinique.

Avec l'inclusion de ces données, le taux d'efficacité est maintenant de 50,4%, ont déclaré les chercheurs.

Mais l'Institut Butantan a souligné que le vaccin est efficace à 78% pour prévenir les cas légers nécessitant un traitement et à 100% pour éviter les cas modérés à graves.

Les essais de Sinovac ont donné des résultats différents selon les pays.

Le mois dernier, des chercheurs turcs ont déclaré que le vaccin Sinovac était efficace à 91,25 %, tandis que l'Indonésie, qui a lancé son programme de vaccination de masse mercredi, a déclaré qu'il était efficace à 65,3 %. Ces deux résultats sont le fruit d'essais intermédiaires effectués à un stade avancé.

Légende vidéo,

f

Les vaccins peuvent-ils être comparés ?

Par Philippa Roxby, reporter de BBC Santé

Les derniers chiffres concernant le vaccin chinois contre le coronavirus montrent à quel point il est difficile de comparer les vaccins.

À première vue, le taux d'efficacité de 50 % n'est pas aussi bon que les 70 % d'Oxford ou les 95 % de Pfizer et Moderna. Mais les essais sont menés de manière très différente d'un pays à l'autre : le nombre de volontaires inscrits varie énormément, tout comme les critères utilisés pour tester le degré de protection offert par les vaccins.

On obtient un chiffre d'efficacité en comparant le nombre de personnes qui ont développé Covid après avoir reçu le vaccin et le nombre de personnes qui ont été affectées par une injection factice. Normalement, on se base sur les personnes présentant des symptômes évidents, mais dans cet essai brésilien, les personnes ne présentant pas de symptômes semblent également avoir été incluses.

Ce n'est donc que lorsque les données complètes de tous les essais de ce vaccin seront publiées que les scientifiques pourront analyser sa réelle efficacité et comparer les résultats obtenus. Seules des données limitées sont actuellement disponibles pour ce vaccin Sinovac, ce qui, selon les experts, est source de confusion.

À long terme, de nombreux vaccins contre le Covid sont nécessaires pour vacciner le monde et, inévitablement, certains seront plus efficaces que d'autres, mais la priorité est d'offrir une protection au plus grand nombre de personnes possible.

On s'inquiète et on critique le fait que les essais de vaccins chinois ne sont pas soumis aux mêmes examens et niveaux de transparence que leurs homologues occidentaux.

Tant le vaccin Sinovac que le vaccin développé par l'université d'Oxford et la firme pharmaceutique AstraZeneca ont fait l'objet de demandes d'autorisation d'utilisation d'urgence auprès des autorités réglementaires brésiliennes.

Légende vidéo,

#LaVieAvecLeCorona ou comment la pandémie met à l'épreuve nos capacités d'adaptation.

Les dernières nouvelles arrivent alors que le Brésil est confronté à un pic majeur de cas. Le pays a actuellement le troisième plus grand nombre de cas de Covid-19 dans le monde, avec plus de 8,1 millions de personnes atteintes, juste derrière les États-Unis et l'Inde.

Candace Piette, rédactrice en chef de la BBC World Service Americas, affirme que le pays souffre de l'une des épidémies les plus meurtrières au monde, mais n'a pas encore annoncé quand son programme de vaccination commencera.

Ce retard est dû en grande partie à l'approche désordonnée et divisée du gouvernement en matière de vaccination, explique notre correspondante.