Pour faire carrière dans la musique, il faut savoir déjouer les pièges

  • Mark Savage
  • BBC music reporter
Demi Lovato, Justin Bieber et Britney Spears

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Des chanteurs comme Demi Lovato, Justin Bieber et Britney Spears ont parlé des effets de leur carrière musicale sur leur santé mentale

"On veut tous devenir de grandes stars du rock / Et vivre en haut d'une tour, conduire 15 voitures."

Ceci est extrait du single Rock star de 2005 de l'artiste Nickel back parodiant les ambitions d'un musicien superficiel.

Mais quel chanteur n'a pas rêvé, du moins en passant, de vivre cette vie-là ?

La réalité de la célébrité est très différente. Quiconque a vu le documentaire Framing Britney ou celui de Billie Eilish au cours des deux dernières semaines sera parfaitement conscient que la célébrité s'accompagne souvent de problèmes de santé mentale et physique, sans parler de l'aliénation et de la solitude.

"Je ne pense pas pouvoir penser à une seule chose qui vous isole plus que la célébrité", avoue Lady Gaga au magazine Variety.

Lire aussi :

Malgré cela, les gens ont toujours envie d'une carrière dans la musique. Certains recherchent même la renommée elle-même. Et la grande majorité des livres sur la façon d'entrer dans l'industrie de la musique partagent le point de vue de la rock star en herbe de Nickel back - "regardez ce que vous pouvez obtenir", pas "ce que cela peut vous faire".

Stratégies de survie

Cela a changé la semaine dernière, avec la publication de Sound Advice - un nouveau manuel pour les musiciens en herbe par la journaliste Rhian Jones et la chercheuse doctorante, Lucy Heyman.

Cofinancé en partie par des labels et des sociétés d'événements en direct (qui n'avaient rien à dire sur le contenu), c'est un compte rendu étonnamment franc des pièges du travail dans la musique, avec des informations sur la santé mentale, la toxicomanie, l'image corporelle et les réseaux sociaux.

"Malheureusement, la grande majorité des musiciens ne vont pas "réussir" selon l'un de chapitres du manuel.

"Vous pourriez bien être la prochaine superstar, mais avez-vous prévu un plan B au cas où cela ne fonctionnerait pas ?"

Le livre n'essaie pas de dissuader les musiciens de poursuivre leurs rêves. Il s'agit davantage de les aider à reconnaître les problèmes avant qu'ils ne surviennent - et à élaborer les meilleures stratégies de survie.

Heyman a conçu l'idée tout en étudiant la santé et le bien-être des artistes dans le cadre de sa recherche doctorale au Royal College of Music.

Légende vidéo,

Butt lift

"Les résultats montrent que les musiciens [que nous] avons interviewés ne se sentent pas soutenus pour les nombreux problèmes de santé auxquels ils sont confrontés", dit-elle.

"Il y avait des histoires de jeunes artistes qui avaient été mis sous les feux de la rampe en peu de temps, donnant des concerts dans les stades sans savoir comment réchauffer leur voix ou gérer leur anxiété de performance".

"Il est devenu évident qu'au sein de l'industrie, nous avions vraiment besoin de plus de ressources pour soutenir les musiciens et leur santé."

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

La star de Happy Mondays, Shaun Ryder, a partagé ses expériences de trac avec les auteurs

Jones se souvient que la conversation sur la santé mentale des musiciens devient de plus en plus urgente dans l'industrie après la sortie du documentaire Amy Winehouse en 2015.

"Le soutien à la santé des musiciens m'a semblé une évidence - ce sont les gens dont la production créative repose sur toute l'industrie, donc cela m'a déconcerté qu'il n'y ait pas beaucoup d'aide."

Ainsi, alors que Sound Advice contient les chapitres habituels sur le droit d'auteur, la recherche d'un gestionnaire ou ce qu'il faut rechercher dans un contrat d'enregistrement, il contient également des conseils sur la façon de gérer les critiques et de protéger votre audition.

Il y a quelques détails révélateurs : saviez-vous que Kanye West a stipulé dans son contrat avec l'éditeur EMI qu'il ne doit jamais prendre sa retraite ou prendre une pause prolongée ?

'J'ai été abandonnée'

"J'aurais aimé avoir un livre comme celui-ci à ma disposition", déclare Lauren Aquilina, une auteure-compositrice-interprète pop qui a signé chez Island Records à l'adolescence, pour se retrouver à la dérive lorsque son premier album n'a pas répondu aux attentes des ventes.

Elle se souvient encore du jour de la sortie de son album. Lors de ce qui était censé être le meilleur jour de sa carrière, elle s'est réveillée "seule dans mon appartement" avec un emploi du temps vide.

"Il était déjà évident que l'album n'allait pas marcher, donc tout l'argent pour la promotion avait été retiré".

Crédit photo, Getty Images

Légende image,

Lauren Aquilina dit avoir trouvé un nouvel équilibre en écrivant pour d'autres artistes

Après quelques temps, Aquilina a trouvé un nouveau manager qui lui a donné la confiance nécessaire pour recommencer à faire de la musique.

Ecrire pour d'autres artistes "m'a en fait sauvé", dit-elle, "parce que cela m'a permis de me souvenir pourquoi j'ai commencé à faire de la musique".

Aquilina dit que son chapitre préféré de Sound Advice traite de cette question. Simplement intitulé "Setting Goals", il incite les musiciens à définir les paramètres de leur propre succès.

Il n'est pas nécessaire de faire un tube et d'avoir un contrat d'un million de dollars pour vous sentir épanoui, selon le manuel.

Certains artistes, comme Imogen Heap, ont une carrière réussie et durable dans la musique - sortant des albums, écrivant la musique de Harry Potter par exemple, sans pour autant être reconnus dans la rue.

"Il n'est pas nécessaire d'être célèbre pour avoir réussi", dit-elle dans le livre. "Pour moi, le succès, c'est de pouvoir être libre d'être qui vous êtes."

''Un style de vie incroyablement stimulant''

Une orientation claire comme celle-ci semble particulièrement cruciale à un moment où les pressions sur les musiciens pop ont augmenté de façon exponentielle.

''Les fans de musique et les critiques - ou trolls - ont un accès plus direct aux musiciens qu'auparavant et les artistes sont censés sortir de la musique sans relâche pour suivre et maintenir la demande'', déclare Jones.

"Des sorties d'albums plus fréquentes et moins d'argent gagné, équivaut généralement à plus de tournées, et être sur la route peut être un style de vie incroyablement difficile, surtout s'il n'y a pas de pauses adéquates entre les spectacles et les tournées".

"On a certainement l'impression qu'il y a beaucoup plus de défis, en particulier pour les musiciens émergents", déclare Heyman. "Mais nous avons également beaucoup plus de soutien aujourd'hui".

Légende image,

Rhian Jones (à gauche) et Lucy Heyman ont parlé à des dizaines de musiciens tout en écrivant leur livre

''Il y a beaucoup de dépression et de désespoir'', déclare Barry Ashworth, fondateur des Dub Pistols et mécène de Tonic Rider, un nouveau programme destiné à aider les musiciens en tournée dont la santé mentale a souffert pendant la pandémie de Covid-19.

''Beaucoup de gens, ont tout à coup perdu leur source de revenu et le gouvernement leur a dit qu'ils devaient se recycler et qu'ils n'étaient pas viables''.

Mais avec tous ces inconvénients et obstacles, pourquoi quelqu'un voudrait-il poursuivre une carrière dans la musique ?

''Parce que malgré ses pièges, une carrière musicale peut aussi être incroyablement enrichissante'', déclare Jones.

''Il est courant dans la recherche de ne regarder que les problèmes auxquels sont confrontés les musiciens, mais cela ne nous donne pas une image équilibrée de ce que sont globalement leurs expériences'', ajoute Heyman.

"Des études récentes se sont penchées sur cette question et ont suggéré que, malgré les divers problèmes rencontrés, les musiciens connaissent également des niveaux élevés de bien-être et trouvent ce qu'ils font stimulant".

Sound Advice est désormais disponible.