Manifestations meurtrières en Afghanistan

L'attaque d'un batiment de l'ONU à MazariSaharif Copyright de l’image AP
Image caption L'attaque d'un batiment de l'ONU à MazariSaharif

Les manifestations contre l'autodafé d'un exemplaire du coran se sont poursuivies ce samedi pour la seconde journée consécutive. Neuf personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées.

Une foule immense a manifesté dans les rues de Kandahar, saccageant des boutiques. Le président afghan, Hamid Karzai, s'est entretenu avec le secrétaire général de l'ONU, Ban ki Moon pour lui exprimer ses condoléances après la mort d'employés de l'organisation à MazariSaharif. Les autorités ont mis la responsabilité de cette attaque sur les talibans mais ces derniers nient toute responsabilité.

Le président américain, Barack Obama a condamné l’attaque tout en appelant à un arrêt des violences.

Les manifestants demandent que le prêtre qui a procédé à l’autodafé d’un exemplaire du coran soit traduit en justice. Ils menacent d’appeler au jihad contre l’Amérique si tel n’était pas le cas.