Pakistan: Mort d’un enquêteur

Image caption La dépouille de Kamran Faisal transportée à Islamabad, le 18 janvier 2013.

Un des agents chargés d'enquêter sur une affaire de corruption visant le Premier ministre pakistanais Raja Ashraf a été retrouvé mort à Islamabad.

Kamran Faisal a été retrouve pendu dans un hôtel gouvernemental ou il séjournait avec ses collègues.

"Nous enquêtons sur plusieurs pistes" dont un possible suicide, a déclaré le chef de la police d'Islamabad, Bani Amin.

Kamran Faisal faisait partie de l'équipe de l'Office gouvernemental anti-corruption (NAB) devant déterminer si Raja Ashraf et quinze autres personnes ont touché des pots de vin dans le cadre de contrats illégaux d'approvisionnement en électricité signés par le gouvernement.

Un des proches collaborateurs de Kamran Faisal a dit a la BBC que son défunt collègue était particulièrement stressé ces derniers temps. Il aurait demande a être levé du dossier et souffrait de dépression.

Le décès de M. Faisal s’inscrit dans une période de tension politique au Pakistan.

Il y a quelques jours, des milliers de personnes ont manifesté a l’appel du religieux emblématique, Tahir ul Qadri, dans les rues de la capitale.

Les manifestants demandaient l’arrestation immédiate des seize suspects dont le Premier ministre. Mardi dernier, la Cour suprême aussi a montre son impatience. Elle juge la progression de l’affaire des contrats énergétiques lente.

Après ce dernier rebondissement, la Cour suprême, plus haute juridiction du pays, a finalement donné un bref répit à Raja Ashraf et aux autres accusés.

Elle a reporté au 23 janvier l'étude de l'affaire, après que le NAB lui ai indiqué l’absence de preuve pour justifier leur arrestation.