Le PM syrien échappe à un "attentat"

La fumée s'élevant du lieu de l'explosion
Image caption Les médias d'Etat parlent d'attentat "terroriste"

Les habitants du quartier de Mazé, dans l'ouest de Damas, ont ressenti les secousses causées par la forte déflagration.

La télévision d'Etat syrienne a expliqué qu'il s'agissait d'un attentat "terroriste". L’explosion serait survenue, toujours selon la télévision syrienne, à un carrefour très fréquenté et visait le premier ministre, Wa'il al-Halqi.

Celui-ci est sorti indemne de l'explosion qui a fait plusieurs victimes civiles. S'exprimant suite à l'attaque, M. al-Halqi a expliqué qu'il venait d'une réunion sur l'économie tout en rassurant sur la situation dans le pays.

Selon des ONG, qui ont aussi rapporté l'incident, un bus et un véhicule ont été incendiés.

Le quartier de Mazzé est contrôle par le gouvernement et abrite un aéroport militaire, crucial pour la défense du régime.

Même si les forces rebelles se déplacent autour de la capitale, c'est un peu l'impasse au niveau des affrontements, en ce moment, malgré de violents combats et des bombardements quotidiens.

Ces derniers mois, des puissantes explosions ont été enregistrées dans les zones contrôlées par les forces gouvernementales.

A la fin de l'année dernière, un attentat suicide a visé le ministère de l'intérieur. Les medias d'Etat avait alors indique que tous les officiels en étaient sains et saufs, mais il était apparu plus tard que le ministre lui-même avait été gravement blessé dans l'attaque.