Etats-Unis: le musée des droits civiques rouvert

Une vue du  mémorial Martin Luther King
Image caption Une vue du mémorial Martin Luther King

Le Musée national des droits civiques, logé dans le motel où a été assassiné Martin Luther King Junior, a été rouvert samedi, après 46 ans de ruine.

Il a rouvert après une rénovation qui a coûté 27,5 millions de dollars, selon l’agence Reuters.

Les visiteurs peuvent voir dans le musée rénové une exposition consacrée à l’histoire du mouvement des droits civiques, aux Etats-Unis.

Ce musée reprend ses activités au lendemain du 46e anniversaire de la mort de Martin Luther King Junior, qui a été assassiné le 4 avril 1968 sur le balcon de l’hôtel Lorraine, dans le centre-ville de Memphis, dans le Sud-est des Etats-Unis.

Le Musée national des droits civiques est visité chaque année par quelque 200.000 personnes, dont 50.000 à 60.000 élèves.

La nouvelle exposition qu’il abrite s’ouvre par une vue panoramique sur le commerce des esclaves : le nombre de personnes capturées et vendues, la richesse tirée de leur labeur, etc.

Dans le musée rénové, un écran géant diffuse une vidéo du dernier discours de Martin Luther King Junior.

Des pans du musée originel peuvent également être observés, dont une réplique du bus à bord duquel une autre icône des droits civiques, Rosa Parks, refusa de céder son siège à un blanc, en 1955.

Son attitude avait entraîné une campagne de boycott des moyens de transports, ce qui galvanisa le mouvement pour l’égalité des droits, à Mongomery (Etat de l’Alabama), comme dans d’autres parties des Etats-Unis.