Yémen: accord avec les rebelles

Copyright de l’image Reuters
Image caption Les rebelles chiites Houthis occupent des positions stragégiques dans la capitale.

Le gouvernement yéménite et les rebelles chiites Houthis ont signé un accord parrainé par l'ONU pour tenter de mettre fin à une importante crise politique qui a vu les rebelles prendre le contrôle de sites stratégiques de la capitale, Sanaa.

Selon l'accord, un nouveau gouvernement sera formé; les Houthis et le mouvement des sudistes, Herak, ont trois jours pour présenter leur candidat au poste de Premier ministre.

L'accord a été signé quelques heures seulement après que l'actuel Premier ministre, Mohammed Salim Basindawa, a démissionné.

Les Houthis avaient exigé un nouveau gouvernement et une restauration des subventions des carburants.

L'accord leur donne un rôle qu'ils n'ont jamais eu jusque là dans le gouvernement yéménite, apparemment au détriment de leur principal rival, le mouvement islamiste sunnite, Al Islah.