Malabo dénonce des médias

Copyright de l’image AFP
Image caption Le président Teodoro Obiang

Le PDGE, parti du gouvernement de la Guinée équatoriale, a dénoncé ce qu’il considère comme une campagne médiatique organisée contre ses institutions dans un communiqué publié jeudi soir.

En réponse aux accusations selon lesquelles le gouvernement aurait financé l’école de Samba Beija-Flor, gagnante du carnaval de Rio de Janeiro, le porte-parole du gouvernement de Malabo a déclaré que leur soutien résulte d’une initiative d’entrepreneurs brésiliens basés en Guinée équatoriale, en collaboration avec Beija-Flor.

D’après lui, en réponse à cette initiative, le gouvernement a apporté des équipements pour le spectacle, de même que des informations sur le pays, son art et sa culture.

Le quotidien américain, le Wall Street Journal et l’Associated Press sont accusés d’avoir de façon jugée erronée indiqué que le président Obiang était au Brésil.

Il semble que ce dernier se trouvait pourtant au Cameroun pour participer à la réunion extraordinaire sur la sécurité de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC).