Tarek Aziz pourrait être inhumé à Amman

Copyright de l’image AFP
Image caption Tarek Aziz pourrait être inhumé en Jordanie à la demande de sa famille.

Tarek Aziz, un fidèle de Saddam Hussein jusqu'à sa chute, est décédé hier vendredi.

Il était âgé de 79 ans.

Il a passé plus de 10 ans en prison.

Les autorités jordaniennes ont indiqué avoir accepté la demande de la famille de Tarek pour des raisons humanitaires.

Selon l'Agence France Presse, l'ambassadeur d'Irak à Amman, Jawad Hadi Abbas, a indiqué que le Premier ministre irakien Haider al-Abadi avait donné son accord, sous conditions, pour le transfert de la dépouille de Tarek Aziz à Amman, la capitale jordanienne.

Selon l'ambassadeur, l'Irak exige que le corps de l'ancien ministre irakien des Affaires étrangères soit transféré directement de l'aéroport au cimetière.

La famille peut aussi organiser une cérémonie de condoléances, mais dans la discrétion, a ajouté l'ambassadeur.

Contacté par l'AFP à Amman, Ziad, le fils de Tarek Aziz, a indiqué que personne n'avait pris contact avec la famille, pour lui dire si elle pouvait recevoir le corps ou si elle pouvait l'enterrer en Jordanie.

Tarek Aziz est décédé d'une crise cardiaque, selon des sources médicales irakiennes.