Plus d'immunité pour la CONMEBOL

Les membres du sénat de ce pays ont accepté de mettre fin à l'immunité juridique entourant le siège de (CONMEBOL) la fédération de football d'Amérique du Sud.

La décision dit-on intervient après les accusations de corruption portées contre certains de ses fonctionnaires par les procureurs américains.

Copyright de l’image bbc
Image caption Plus d'immunité à la confédération sud -américaine de football

Selon un membre du sénat paraguayen, le bâtiment de cette organisation responsable du football en Amérique du Sud était auparavant une zone d'immunité - comme les ambassades étrangères - ce qui signifiait que personne n'avait le droit d'entrer et de fouiller les lieux.

La décision de mettre un terme au statut de la CONMBOL intervient à un moment où le président de cette institution, Nicolas Leoz, a des démêlées avec la justice américaine.

Leoz est l'une des personnes inculpées le mois dernier par le ministère de la Justice des États-Unis pour de présumées affaires de corruption.

Selon le correspondant de la BBC dans la région, l'office américain de lutte contre la corruption a demandé et encouragé les Sud-Américains à lancer leurs propres enquêtes sur les cas de corruption qui secouent le monde du football.