Les jeunes de l'ANC exigent le départ de Zuma

Image caption Les jeunes de l'ANC souhaitent que Zuma se consacre essentiellement à ses fonctions de Chef de l'Etat

La Ligue des jeunes de l'ANC souhaite que le président Jacob Zuma quitte la présidence du parti au pouvoir en juin 2017. Elle demande aux cadres du parti de s'entendre sur la désignation de son successeur.

Les jeunes du parti au pouvoir souhaitent que M. Zuma se consacre uniquement à ses fonctions de chef d'Etat jusqu'à la fin de son mandat en 2019.

Son mandat à la tête de l'ANC s'achève en décembre 2017.

Les jeunes proposent d'avancer de six mois le congrès devant désigner son successeur.

Certains analystes estiment qu'il ne s'agit pas d'un désaveu à l'égard de M. Zuma, mais une manière pour ces jeunes d'empêcher les opposants au chef de l'Etat au sein du parti de se regrouper.

La Ligue des jeunes de l'ANC s'insurge contre les adversaires du président Zuma, qui est jugé responsable l'échec du parti aux élections municipales de début août.

Les jeunes demandent aux dirigeants de l'ANC de désigner un seul candidat avant le congrès.

Le nom de Nksosana Dlamini-Zuma est avancé, en ce qui concerne sa succession à la tête du parti.

Elle quittera ses fonctions de présidente de la commission de l'Union africaine en janvier prochain.

La Ligue des jeunes a averti les adversaires du camp Zuma présents à Gauteng , en pointant du doigt ceux qui ont manipulé le processus électoral dans la province.

Pour les jeunes du parti au pouvoir, ces derniers doivent être exclus de l'organisation du prochain congrès de l'ANC.

Avec Valérie Hirsch à Johannesburg