Madagascar visé par des cybercriminels

Les pirates d'Al Fallaga ont déjà attaqué des sites français, tunisiens et israéliens. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Les membres du groupe Al Fallaga, se présentent comme des cybers-activistes tunisiens.

Le site de la police nationale malgache a été victime d'un piratage mardi par des hackeurs présumés islamistes.

L'attaque a été revendiquée par le groupe Al Fallaga, dont les membres se présentent comme des cybers-activistes tunisiens.

La page d'accueil habituelle avait été remplacée par un message de revendication des pirates.

La façade du site présentait le logo d'un homme portant un keffieh noir, un aigle noir à sa droite et le drapeau de la Tunisie à sa gauche.

Un message de propagande indiquant que l'Islam est la seule religion était inscrit en dessous de l'image.

Les pirates d'Al Fallaga, qui défendent notamment la cause palestinienne, ont attaqué des sites français, tunisiens et israéliens.

Le directeur général de la police nationale Joachim Rajaobelina a déclaré à BBC Afrique que ces services sont actuellement en train de chercher des solutions pour renforcer la sécurité du site et éviter qu'une telle attaque se reproduise.