Niger : 30 combattants de Boko Haram tués

Image caption la secte islamiste en difficulté dans le lit du lac Tchad

L'armée nigérienne a annoncé mardi avoir tué 30 combattants de Boko Haram et capturé deux autres lors d'une opération.

La secte Boko-Haram a subi une lourde perte selon le correspondant de BBC Afrique au Niger. Une patrouille mixte de soldats nigériens et tchadiens a tué 30 combattants de cette secte du Nigéria.

Deux d'entre eux ont été capturés d'après le Colonel Moustapha Lédru porte-parole de l'armée nigérienne qui annonce aussi la perte de 5 militaires dans les rangs des forces de défense de son pays.

Six autres militaires sont blessés après cet accrochage et ont dû être acheminés à l'hôpital de la ville de Diffa non loin du théâtre des opérations.

Les échanges de tirs entre les armées nigéro- tchadiennes et les combattants de Boko-haram ont eu lieu ce lundi lors de la fête de tabaski.

L'opération de ratissage qui se poursuit a permis aux armées des deux pays de saisir une importante quantité d'armes et de munitions a ajouté le Colonel Moustapha Lédru.