Libye : Haftar devient "incontournable"

Khalifa Haftar, Libye Copyright de l’image Reuters
Image caption Khalifa Haftar est l'une des figures militaires les plus puissantes de la Libye.

Le général libyen Khalifa Haftar a été promu maréchal par des parlementaires de l'est de la Libye, dans la nuit de mercredi à jeudi.

La nomination de cet officier militaire supérieur à ce rang survient quelques jours après la prise, par ses hommes, de quatre terminaux pétroliers récupérés des mains d'une milice alliée au gouvernement d'"union nationale" de Tripoli.

Khalifa Haftar, l'une des figures militaires les plus puissantes et controversées de la Libye, refuse de reconnaître les autorités de Tripoli, qui sont soutenues par les Nations unies et plusieurs puissances étrangères.

"Un acte de provocation"

Il bénéficie du soutien du gouvernement rival basé à Tobrouk.

Selon Rana Jawad, un correspondant de la BBC en Afrique du Nord, sa promotion par le Parlement de Tobrouk est susceptible d'être considérée par l'ONU et les milices rivales comme "un acte de provocation".

Le nouveau maréchal "s'impose comme acteur militaire, mais aussi un acteur politique incontournable", a dit à BBC Afrique l'analyste politique Hasni Abidi, du Centre de recherche pour le monde arable, un institut basé à Genève (Suisse).

Haftar au Tchad

Comme un signe de la montée en puissance du chef militaire, il a rendu visite au chef de l'Etat tchadien Idriss Déby Itno, également président en exercice de l'Union africaine, à N'Djamena, la capitale du Tchad, mardi 14 septembre.

Le gouvernement de Tripoli a déclaré avoir repris le contrôle, mercredi 14 septembre, des quatre terminaux pétroliers arrachés par Khalifa Haftar et ses hommes.

La Compagnie nationale de pétrole, sous tutelle des autorités de Tripoli, a annoncé la reprise, ce jeudi 15 septembre, de ses exportations pétrolières, après le retour au calme dans le Croissant pétrolier.

Sur le même sujet

Lire plus