Mali : sortie de l'ambassadeur américain

Image caption De nombreux groupes armés, dont le Gatia, se battent pour le contrôle du nord du Mali.

L'ambassadeur des Etats-Unis au Mali a demandé aux autorités maliennes de rompre les relations avec le Groupe autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia).

''Le gouvernement malien doit rompre tout lien avec le Gatia, une milice armée ne contribue pas à ramener la paix dans le nord du Mali'', a déclaré Paul Folmsbee.

Les propos de Paul Folmsbee ont provoqué un tollé au Mali, notamment au sein de Gatia, une milice proche du gouvernement malien.

Le secrétaire général adjoint de ce groupe, Abala Ag Amzata, dit ne pas comprendre le diplomate américain.

C'est la première fois qu'un diplomate occidental s'exprime publiquement sur la crise dans le nord du Mali, depuis la signature de l'accord d'Alger, en 2015, par le gouvernement malien et plusieurs groupes armés du nord du pays.

Durant ces dernières semaines, des combats ont opposé à Kidal, dans la partie septentrionale du Mali, les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), signataires de l'accord d'Alger, aux militants de Gatia.

Et face à la recrudescence des affrontements, la communauté internationale a appelé à la fin des hostilités et menace de sanctionner ceux qui violeraient l'accord.

Sur le même sujet

Lire plus