Football : le TAS réduit la suspension de Belaïli

Le footballeur algérien avait bénéficié d'un large soutien, sur les réseaux sociaux après l'annonce de sa suspension. Copyright de l’image Twitter
Image caption Suspendu, le footballeur algérien avait bénéficié d'un large soutien, sur les réseaux sociaux (photo d'archives).

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a réduit de quatre à deux ans la suspension du milieu de terrain algérien Mohamed Youssef Belaïli.

Le footballeur âgé de 24 ans avait été suspendu en 2015 pour un contrôle positif à la cocaïne.

Le joueur de l'USM Alger avait avoué avoir fumé lors d'une fête.

Belaïli avait dit ne pas savoir que la cocaïne avait été mélangée au tabac.

Il avait subi un contrôle positif le 7 août 2015, après un match à Alger avec son club.

Moustapha Youssef Belaïli avait été suspendu par la Confédération africaine de football (CAF), le 20 octobre 2015.

La CAF lui reprochait d'avoir violé ses règles antidopage.

"La violation des règles antidopage par le joueur avait un caractère non intentionnel", écrit le TAS dans un communiqué publié vendredi.

Sur cette base, le tribunal a réduit la suspension à 2 ans, à compter du 19 septembre 2015, ce qui permettra à Belaïli de reprendre la compétition en septembre prochain.

Il avait fait appel de la décision de la CAF, le 10 février 2016.

Sur le même sujet