Des enlèvements au Soudan du Sud

Les combats entre l'armée et la rébellion sud-soudanaises ont fait plus de deux millions de réfugiés. Copyright de l’image AFP
Image caption Les combats entre l'armée et la rébellion sud-soudanaises ont fait plus de deux millions de réfugiés.

Vingt travailleurs humanitaires ont été enlevés dans la ville sud-soudanaise de Nhialdiu, lors d'une invasion menée dans cette localité par des hommes armés.

Le gouvernement du Soudan du Sud cherche à ramener les otages au sein de leurs services, a assuré Lam Tungwar Kueigwong, le ministre de l'Information de l'Etat de Liech, dans le nord du Soudan du Sud.

Selon lui, les ravisseurs des travailleurs humanitaires font partie des fidèles de l'ancien vice-président sud-soudanais Riek Machar, ce qu'aucune source indépendante n'a confirmé pour le moment.

L'enlèvement des travailleurs humanitaires est un "coup dur" pour la situation humanitaire du Soudan du Sud, pour l'Etat de Liech surtout, a dit Lam Tungwar Kueigwong à la radio privée locale "Tamazuj".

Les travailleurs humanitaires enlevés seraient des citoyens sud-soudanais, selon M. Kueigwong.

La situation politique s'est dégradée au Soudan du Sud depuis 2013.

Le président Riek Machar accusait cette année-là son vice-président Salva Kiir de préparer un coup d'Etat.

Ce dernier vit à l'étranger depuis les combats à l'origine de la mort de plus de 200 personnes, en juillet dernier, à Juba.

M. Kiir a été limogé de la vice-présidence après ces combats.

Sur le même sujet

Lire plus