Afrique du Sud : un nouveau scandale "raciste"

Une capture d'écran de la vidéo Copyright de l’image Youtube
Image caption Une capture d'écran de la vidéo à l'origine des arrestations de Willem Oosthuizen et Theo Martins Jacksonthen

Un nouveau tollé sur la race secoue ce pays, où deux Sud-Africains blancs ont été arrêtés à la suite de la diffusion d'une vidéo les montrant en train d'enfermer dans un cercueil un homme noir bien vivant.

Les auteurs de l'incident doivent comparaître mercredi, devant un tribunal de Middelburg, dans la province du Cap-Oriental.

Selon les médias locaux, les deux hommes arrêtés vont répondre des délits d'"agression et tentative de coups et blessures".

La vidéo de 20 secondes montre un homme blanc enfermant le jeune homme dans un cercueil et menaçant de le brûler vivant.

Diffusée sur les réseaux sociaux, elle a provoqué une vive indignation en Afrique du Sud.

"Une humiliation"

Victor Rethabile Mlotshwa, la victime de l'incident, a tenté de résister et a poussé des cris au moment où ses ravisseurs, Willem Oosthuizen et Theo Martins Jacksonthen, ont menacé de glisser un serpent dans le cercueil.

"Cette humiliation ne peut être fondée que sur la race de la victime, ce qui signifie qu'il s'agit en réalité d'une humiliation des Noirs dans leur ensemble", ont commenté les "Combattants pour la liberté économique", le parti de l'opposant Julius Malema.

L'incident se serait déroulé à JM De Beer Boerdery, près de la centrale électrique de Komati, dans le Cap-Oriental, selon les médias locaux.

Il arrive souvent des incidents similaires, basés sur la race, en Afrique du Sud, dont la politique de ségrégation raciale a officiellement pris fin en 1994, avec l'élection du premier président noir du pays.