Gambie : la campagne présidentielle lancée

Image caption Le président Yahya Jammeh brigue un cinquième mandat.

La campagne électorale pour l'élection présidentielle du 1er décembre prochain s'ouvre officiellement ce mercredi.

Le président sortant, Yahya Jammeh, qui brigue un cinquième mandat, fait face à deux candidats.L'un de ses adversaires, Adama Barro, est investi par une coalition de sept partis politiques de l'opposition.

L'autre, Mammah Kandeh, est un dissident du parti au pouvoir.

La campagne électorale va durer 15 jours, au terme desquels quelque 886 578 électeurs se rendront aux urnes pour choisir entre trois candidats leur prochain président.

Khalifa Salla, porte-parole de la coalition menée par Adama Barro, a indiqué que les sept partis ont décidé de réunir leur force "parce que c'est une élection à un tour".

"Adama Barro a été désigné comme le représentant de l'opposition pour répondre aux aspirations du peuple gambien", a-t-il ajouté.

"Une campagne apaisée, sans insultes, ni violence"

Ces derniers mois, les rapports entre le pouvoir et l'opposition ont été très conflictuels.

Plusieurs manifestations des opposants ont été violemment réprimées par les forces de sécurité gambiennes.

Au moins l'un des organisateurs de ces manifestations est mort en détention.

Khalifa Salla affirme que "même si toutes les conditions pour une élection libre et transparente ne sont pas réunies, la coalition compte sur la mobilisation de la population gambienne pour faire gagner son candidat".

La commission électorale indépendante a rédigé un code de bonne conduite pour inciter les candidats à "une campagne apaisée, sans insultes, ni violence".

Pour ce scrutin, 1422 centres de vote sont ouverts pour 53 circonscriptions électorales dans les régions administratives.

Lire plus