Algérie : expulsion des migrants

Les migrants africains qui ne sont pas encore expulsés, sont regroupés dans un camp à la périphérie ouest d'Alger. Copyright de l’image AFP
Image caption Les migrants africains qui ne sont pas encore expulsés, sont regroupés dans un camp à la périphérie ouest d'Alger.

Au total, 1400 migrants considérés comme illégaux seront expulsés d'Algérie.

L'opération a déjà commencé, selon la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme.

L'organisation a fait savoir que les migrants dont la plupart sont issus de l'Afrique de l'Ouest, ont été appréhendés à leurs domiciles par la police jeudi à Alger.

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme déplore la présence de femmes enceintes et d'enfants parmi les personnes concernées.

Il y aurait des blessées parmi les migrants, toujours selon la Ligue des droits de l'homme, une information qui n'a pas encore été confirmé par le gouvernement.

Le gouvernement algérien avait annoncé cette opération depuis le mois de septembre.

Récemment, des affrontements entre les migrants et des algériens ont eu lieu dans le Sud du pays à cause du taux du chômage devenu plus important.