Mali : des prisonniers s'évadent

Les assaillants sont supposés être "des fidèles d'Amadou Koufa", un prédicateur radical proche du groupe jihadiste "Ansar Dine" Copyright de l’image Reuters
Image caption Les assaillants sont supposés être "des fidèles d'Amadou Koufa", un prédicateur radical proche du groupe jihadiste "Ansar Dine"

Deux gardes maliens ont été blessés mardi dans l'attaque d'une prison à Niono, dans le centre du Mali, et des dizaines de détenus sont évadés, a indiqué à la presse une source militaire.

Selon des informations fournies par les autorités locales à l'Agence France Presse (AFP), la prison de Niono, située à environ 350 km au Nord-est de Bamako, a été prise d'assaut dans la nuit de lundi à mardi par des individus armés.

Les assaillants supposés être "des fidèles d'Amadou Koufa", un prédicateur radical ayant fondé un mouvement armé allié au groupe jihadiste "Ansar Dine", auraient traversé la forêt de Wagadou, à l'Ouest, près de la frontière avec la Mauritanie, pour rallier Niono.

L'attaque n'a pas encore été revendiquée. Elle intervient presque un mois après un assaut similaire à Banamba dans le centre du pays, à environ 140 km au Nord-est de Bamako.

Depuis 2012, le Nord du Mali est en proie à des attaques de groupes armés supposés appartenir à Al-Qaïda.

Sur le même sujet