CI : faible mobilisation des électeurs

Les ivoiriens ont voté pour leur députés dimanche mais le scrutin n'a pas mobilisé les foules.

Copyright de l’image SIA KAMBOU
Image caption Plus de 1300 candidats briguaient les 255 sièges de l'assemblée nationale, mais ils ont apparemment eu du mal à convaincre les électeurs.

Plus de 1300 candidats briguaient les 255 sièges de l'assemblée nationale, mais ils ont apparemment eu du mal à convaincre les électeurs.

Quelques incidents isolés ont été signalés à Abidjan et à l'intérieur du pays pendant le vote et le dépouillement

Certains députés seront élus avec très peu de voix.

En effet, beaucoup d'ivoiriens n'ont pas fait le déplacement dans les bureaux de vote et l'affluence parait faible.

De plus avec ce mode de scrutin, c'est le candidat qui a le plus de voix qui est élu.

Dans certaines circonscriptions, les vote sont répartis parfois entre une dizaine de candidats.

Madi Yoro, coordinateur pour le Front Populaire Ivoirien, un parti de l'opposition, explique ce manque d'intérêt pour le scrutin

"Le FPI d'Affi Nguessan avait des candidats dans presque toutes les circonscription mais le FPI tendance Sangaré a boycotté le vote", indique-t-il.

Pour Koné Losseni, superviseur de la coalition au pouvoir, le manque d'affluence dans son centre de vote est du à la faible mobilisation des jeunes.

Même dans les quartiers réputés favorable à la coalition au pouvoir, il n'y a pas eu foule dans les bureaux de vote.

Sur le même sujet