Le Canada "préoccupé" par la candidature de Nkurunziza

Le gouvernement canadien se dit préoccupé par les récents propos du président burundais annonçant sa candidature à un quatrième mandat présidentiel en 2020.

Copyright de l’image Anadolu
Image caption Fin décembre , le président du Burundi a laissé entendre qu'il pourrait se présenter à nouveau à la présidence en 2020

"Le Canada est troublé par les récents propos du président burundais, M. Pierre Nkurunziza, qui a indiqué son intention de solliciter un quatrième mandat présidentiel en 2020 et de modifier la Constitution, alors que le Burundi est plongé dans une crise. L'Accord de paix d'Arusha et la Constitution limitent le président à deux mandats de cinq ans chacun", indique le gouvernement canadien dans un communiqué.

Copyright de l’image Gouvernement canadien
Image caption Le gouvernement canadien se dit préoccupé par les récents propos du président burundais

Fin décembre , le président du Burundi a laissé entendre qu'il pourrait se présenter à nouveau à la présidence en 2020 si le peuple le lui demande ou si un amendement à la Constitution le lui permet.

"J'ai promis que je ne serais plus candidat en 2020, selon les décisions judiciaires, mais le peuple est au-dessus de la Justice", a précisé le président burundais.

L'année dernière, sa décision de se présenter à un troisième mandat controversé a plongé le pays dans une crise politique et a soulevé des craintes de guerre civile.

Le conflit a entraîné des centaines de morts à travers le pays.

Emmanuel Niyonkuru, 54 ans, ministre de l'Eau, de l'Environnement et de la planification, a été "tué par un homme armé d'une arme à feu, alors qu'il se rendait à son domicile à Rohero le 1er janvier 2016.

Sur le même sujet