RCA: inclusion des groupes armés dans le gouvernement

Le gouvernement du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, en place depuis le mois d'avril 2016, a été remanié jeudi soir par le président Faustin Archange Touadera. Copyright de l’image AFP
Image caption Le gouvernement du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, en place depuis le mois d'avril 2016, a été remanié jeudi soir par le président Faustin Archange Touadera.

Des représentants des groupes armés font leur entrée au gouvernement en Centrafrique.

Le gouvernement du Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, en place depuis le mois d'avril 2016, a été remanié jeudi soir par le président Faustin Archange Touadera.

La nouvelle équipe compte 34 membres contre 23 ministres dans la précédente équipe.

Selon une source proche de la présidence, la nouvelle équipe comprend des membres des groupes armés qui opèrent dans ce pays et cinq femmes contre 4 dans l'ancienne équipe.

Copyright de l’image Getty Images
Image caption Des représentants des groupes armés font leur entrée au gouvernement en Centrafrique.

Des représentants de milices ex-Séléka, comme Lambert Mokove Lissane, ex-porte-parole du FPRC (Eaux et Forêts), ainsi que le chef de file du RPRC et neveu de l'ancien président Michel Djotodia, Gontran Djono Ahaba (Energie).

Le président Touadéra n'a pas oublié les anti-Balaka, présents au gouvernement avec Jean-Alexandre Dedet, proche de la tendance Mokom, nommé au Secrétariat du gouvernement, et Jacob Mokpem Bionli, promu ministre de la Culture et du Tourisme.

Sur le même sujet