Controverse sur les passeports biométriques en RDC

Media playback is unsupported on your device
Des Congolais opposés aux nouveaux passeports

En République démocratique du Congo, la grogne s'accentue après la décision prise par le gouvernement d'invalider les passeports semi-biométriques à partir du 16 octobre.

Les voyageurs congolais ont un mois pour se munir d'un passeport "biométrique" avec puce électronique intégrée.

Le gouvernement invoque des raisons de sécurité pour justifier la mesure.

Emery Damien Kalwira, président de la coalition des Congolais pour la transition sans Kabila, s'oppose fermement à cette décision.

Le vice-ministre congolais des Affaires étrangères Aggée Aje Matembo défend lui la mesure sur les passeports biométriques.

Il indique que cela permettra une meilleure identification des citoyens et que cela renforcera la sécurité

Media playback is unsupported on your device
Le vice-ministre congolais des Affaires étrangères défend les passeports biométriques

LIRE AUSSI

RDC : les anciens passeports invalidés au 16 octobre

Affaire passeport : les aveux de Kinshasa