RDC : Kabila s'en prend aux ONG et aux confessions religieuses

Au Kasaï, Kabila dénonce le choix de la désinformation. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Joseph Kabila président de la République démocratique du Congo.

Le président Joseph Kabila a exigé mardi que "justice soit faite" au Kasaï dans le centre de la République démocratique du Congo.

Le président congolais dénonce selon lui ceux qui ont fait sciemment le choix de la désinformation dans ce conflit qui a fait des milliers de morts en un an, dont deux experts de l'ONU en mars.

Pour Joseph Kabila, il ne peut y avoir de paix ni de réconciliation véritable sans justice. Il s'est exprimé à l'ouverture d'un forum pour la paix à Kananga, l'une des grandes villes des cinq provinces du Kasaï.

Commencé en septembre 2016 après la mort du chef coutumier Kamuina Nsapu qui s'était opposé à M. Kabila, les tueries dans le Kasaï ont fait quelque 3.000 victimes d'après l'Église catholique.

Lire plus