Kenya: la manifestation de l'opposition dispersée par la police

La police devant le siège de la commission électorale (IEBC)
Image caption La police devant le siège de la commission électorale (IEBC)

La police kényane a dispersé mardi à l'aide de gaz lacrymogènes une manifestation de l'opposition contre la Commission électorale à Nairobi.

Les manifestants ont répondu à l'appel du leader de l'opposition Raila Odinga qui annonce le début d'une "campagne pacifique" contre l'institution qui a organisé la présidentielle du 8 août, invalidée en justice.

L'opposition réclame une réforme en profondeur de la Commission électorale (IEBC), pointée du doigt dans le jugement de la Cour suprême invalidant le 1er septembre la réélection du président sortant Uhuru Kenyatta avec 54,27% des voix, contre 44,74% à M. Odinga.

La nouvelle élection est prévue le 26 octobre.

Mercredi matin, environ 300 partisans de l'opposition se sont rassemblés à proximité des bâtiments de l'IEBC, dans le centre de Nairobi, appelant à la démission de son directeur exécutif Ezra Chiloba .

Une centaine de partisans de M. Kenyatta sont également venus sur place et la police a dispersé les deux groupes lorsque des pierres ont été lancées.

Un mois avant la date prévue pour la nouvelle élection, Raila Odinga a annoncé mardi que cette manifestation marquait le début d'une "campagne pacifique" afin que l'IEBC accède à ses exigences, dont la démission de plusieurs responsables et un changement de fournisseur du matériel électoral.

Sur le même sujet