Cameroun : tension dans les villes anglophones

De nombreux habitants craignant des débordements ont fui leurs domiciles Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une rue de Bamenda dans la partie anglophone du Cameroun

Le 1er octobre 2017 marque le 56ème anniversaire de la réunification des parties anglophones et francophones du Cameroun.

C'est la date choisie par des activistes séparatistes pour proclamer l'"indépendance" des deux régions anglophones du pays.

Depuis cette annonce, de nombreux habitants, craignant des débordements, ont fui leurs domiciles.

Les autorités qui, pour leur part, redoutent des violences ont pris des mesures particulières.

Selon Norbert Wasso, directeur de publication du "Sun Newspaper", un journal d'expression anglaise, les réseaux sociaux "Whatsapp" et "Facebook" sont coupés dans cette partie du Cameroun.

Lire plus