"Les licenciements de Areva vont accroître l'insécurité au Niger"
Media playback is unsupported on your device

"Les licenciements d'Areva vont accroître l'insécurité au Niger"

La compagnie minière française Areva décide de licencier des centaines de travailleurs en début de l'année prochaine.

Les différents syndicats des travailleurs des mines qui sont sur le pied de guerre dénoncent cette décision et comptent user de tous les moyens légaux en leur possession pour faire échec à cette décision.

Selon eux, les personnes licenciées deviennent des cas sociaux car n'ayant plus de revenus.

Une situation qui accroît l'insécurité dans la région d'Arlit, aux yeux de Mahamane Laminou, le secrétaire général du Syndicat des travailleurs des mines (SYNTRAMIN).

Sur le même sujet