Fin du conflit maritime entre le Ghana et la Côte d'Ivoire

Le président ivoirien effectue une visite de travail au Ghana Copyright de l’image AFP
Image caption Le président ivoirien effectue une visite de travail au Ghana

La Côte d'Ivoire et le Ghana ont annoncé la mise en place d'une commission pour mettre en œuvre un jugement international concernant un conflit sur une frontière maritime commune.

L'annonce a été faite mardi, deuxième et dernier jour d'une visite de 48 heures du président ivoirien, Alassane Ouattara, à Accra.

La zone en question, traverse des gisements de pétrole et a causé des tensions bilatérales pendant des décennies.

Mais il y a deux semaines, la Côte d'Ivoire a accepté un jugement du Tribunal international du Droit de la mer, qui a tranché en faveur du Ghana.

Media playback is unsupported on your device
Le président ivoirien

Le président ghanéen, Nanah Akufo-Addo, a salué son homologue ivoirien qui selon lui, prouve son amitié pour l'intérêt des deux pays.

Media playback is unsupported on your device
"Ceci va faire que nous marquions notre époque", président du Ghana

Dans son arrêt rendu en septembre dernier, le TIDM considère que "le Ghana n'avait pas violé les droits d'exploitation pétrolière de la Côte d'Ivoire".

Le TIDM basé à Hambourg en Allemagne a calculé le tracé de la frontière maritime en utilisant le principe de l'équidistance défendu par le Ghana.

Le Ghana et la Côte d'Ivoire, s'opposaient sur le tracé de leur frontière maritime, qui traverse un gisement de pétrole offshore.

LIRE AUSSI

Côte d'Ivoire-Ghana : différend maritime

Sur le même sujet