RDC: l'ONU condamne l'arrestation d'opposants

D'après son entourage, Felix Tshisekedi pourrait arriver à Lubumbashi en début d'après-midi. Copyright de l’image AFP
Image caption D'après son entourage, Felix Tshisekedi pourrait arriver à Lubumbashi en début d'après-midi.

La Monusco condamne l'arrestation d'au moins 28 militants de l'opposition qui s'était rassemblés dimanche à Lubumbashi, pour accueillir leur leader Félix Tshisekedi.

Une visite sous tension, finalement repoussée à lundi.

D'après son entourage, Felix Tshisekedi pourrait arriver à Lubumbashi en début d'après-midi.

Mais dès ce matin, un important dispositif sécuritaire a été déployé dans la ville.

Et des dizaines de militants de l'opposition ont été dispersés près de l'aéroport.

Dimanche au moins 28 militants de l'opposition ont été arrêtés.

Pour les Nations Unies, ces entraves sont inacceptables.

Les autorités ont interdit toute manifestation à caractère politique.

Mais les partisans de l'opposition comptent bien accueillir leur leader, selon Dany Kabongo de l'UDPS à Lubumbashi.

D'après le principal parti d'opposition, au total une quarantaine de militants ont été arrêtés dimanche.

Des chiffres que conteste la police qui parle de 28 personnes aux arrêts.

Elles sont accusées d'avoir insulté le chef de l'Etat.

LIRE AUSSI

Le Pape François annule sa visite en RDC

RDC : reprise du dialogue politique

RDC: la Cenco met fin à ses bons offices