Somaliland: le parti au pouvoir remporte la présidentielle

Muse Bihi est un officier à la retraite de l'armée de l'air et ancien ministre de l'Intérieur.
Image caption Muse Bihi est un officier à la retraite de l'armée de l'air et ancien ministre de l'Intérieur.

Au Somaliland, le candidat du parti au pouvoir Kulmiye, a été déclaré vainqueur mardi de l'élection présidentielle du 13 novembre.

Muse Bihi va diriger la République autoproclamé du Somaliland qui est en quête d'une reconnaissance internationale.

Âgé de 69 ans, il a obtenu 55% des suffrages, loin devant Abdirahman Iro, du parti d'opposition Waddani, crédité de 41% des voix.

Le troisième candidat en lice, Faysal Ali Warabe, qui avait déjà tenté sa chance lors à la dernière présidentielle en 2010, obtient un peu plus de 4% des voix.

Muse Bihi est un officier à la retraite de l'armée de l'air et ancien ministre de l'Intérieur.

Bien connu dans son pays, il préside le parti Kulmiye ("Paix, unité et développement") depuis 2010.

Il succèdera au président Ahmed Mohamud Silaanyo, qui ne s'est pas représenté.

Image caption La région a fait sécession d'avec la somalie en 1991.

Situé au nord de la Somalie, le Somaliland n'est officiellement reconnu par aucun pays et est toujours considéré par la communauté internationale comme partie intégrante de la Somalie.

La région a fait sécession d'avec la somalie en 1991.

Il se distingue par sa stabilité et une composition clanique plus homogène.

C'était quand la Somalie a sombré dans la guerre civile.

Lire plus