Niger : suppression des taxes sur les appels internationaux

le parlement a voté une nouvelle loi des finances 2018, suppression de taxes sur les appels internationaux Copyright de l’image AFP
Image caption Des passants devant l'Assemblée nationale du Niger

Le Parlement du Niger a voté dimanche soir la loi des finances 2018 qui supprime certaines taxes. Notamment, les taxes sur les appels internationaux qui sont estimées à une vingtaine de milliards de francs CFA par an.

Selon Hassoumi Massoudou, ministre nigérien des Finances, la suppression des taxes sur ces appels internationaux va entraîner une perte des recettes fiscales générées par les compagnies de télécommunications.

Il a fait savoir qu'en retour, ces compagnies "ont pris des engagements pour faire des investissements conséquents" pour améliorer la couverture et la qualité de leurs services dans les pays.

Mais, la nouvelle loi des finances a suscité vive polémique au Niger.

La société civile et l'opposition jugent les nouvelles mesures fiscales suicidaires pour le pays.

Elles se projettent des manifestations dans les prochains jours.

Lire plus