Mali : AMDH demande la reprise du procès Sanogo

mali, association malienne de défense des droits de l'homme Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le général Amadou Sanogo entouré de quelques uns de ses hommes

L'Association malienne de défense des droits de l'homme a demandé vendredi la reprise "rapide" du procès d'Amadou Sanogo, chef de l'ex-junte (2012-2013).

Le Général Amadou Sanogo et 16 autres militaires sont accusés "d'assassinat et de complicité d'assassinat" après la découverte d'un charnier en 2013 près de Bamako.

Charnier supposé contenir les restes de 21 militaires parachutistes communément appelés "bérets rouges".

"Nous demandons la reprise rapide du procès du général Amadou Sanogo et l'ouverture d'enquêtes après le rapt et l'assassinat d'élus et de fonctionnaires dans le centre du Mali", a déclaré Maître Moctar Mariko, président de l'Association malienne de défense des droits de l'homme (AMDH).

En novembre 2016, le procès avait commencé dans la localité de Sikasso mais avait été interrompu.

La défense avait rejeté les conditions dans lesquelles les analyses des ossements des militaires découverts dans le charnier ont été faites.

Lire plus