Rwanda : le rôle français dans le génocide en question

Une patrouille de militaires français passe devant une troupe de Hutus en 1994. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Une patrouille de militaires français passe devant une troupe de Hutus en 1994.

Le cabinet d'avocats américain Cunningham Levy Muse a publié mercredi 13 décembre un rapport "sur le rôle des responsables français dans le génocide contre les Tutsis".

Le rapport de 52 pages du cabinet Muse, engagé par le gouvernement rwandais pour enquêter sur le rôle de la France dans le génocide, a conclu que de hauts responsables français "connaissaient et soutenaient le gouvernement du président Habyarimana et les génocidaires".

"Sur la seule base des documents publics, on peut dire que de hauts responsables français étaient conscients et ont appuyé, dans leurs buts et dans leurs actes, à la fois le gouvernement Habyarimana et les génocidaires", ont écrit les avocats dans leurs conclusions.

Selon les collaborateurs de Robert Muse, l'un des associés du cabinet, "les archives françaises sont pleines de documents et d'informations sans lesquels l'histoire complète de cette période ne sera pas connue".

Louise Mushikiwabo, la ministre rwandaise des Affaires étrangères, a déclaré dans un communiqué de presse qu'ils partagent les recommandations du rapport selon lesquelles "une investigation complète sur le rôle de responsables français dans le génocide est légitime".

Lire aussi:

Le Rwanda a précédemment accusé la France d'avoir ignoré ou refusé d'alerter sur les signes avant-coureurs du génocide et d'avoir entraîné ceux qui ont perpétré les tueries.

Environ 800 000 Rwandais, pour la plupart des Tutsis, avaient été tués entre avril et juin 1994, en l'espace de 100 jours.

Les relations entre la France et le Rwanda sont devenues tendues depuis les massacres.

Sur le même sujet