Washington condamne les meurtres en Éthiopie

En Ethiopie, les violences interethniques ont fait des centaines de morts depuis le début du conflit. Copyright de l’image AFP
Image caption En Ethiopie, les violences interethniques ont fait des centaines de morts depuis le début du conflit.

Dans une déclaration condamnant les violences, l'ambassade des États-Unis a appelé les autorités éthiopiennes à respecter les droits de tous les citoyens.

Quinze personnes ont été tuées dimanche par les forces de sécurité au cours d'une manifestation accusant la police d'avoir tué une personne, selon le porte-parole de la région Oromia, Addisu Arega.

''Les soldats ont commencé à tirer sur toutes les personnes qui étaient dans la rue ", a déclaré à la BBC, Sufian Usman, un habitant de la ville.

Un autre résident qui se trouvait à l'hôpital a dit avoir compté jusqu'à 20 cadavres, dont un enfant de 10 ans, un père et son fils.

Trois étudiants ont aussi été tués dimanche dans des affrontements dans des universités dans la région d'Oromia et dans le nord du pays.

Les raisons de ces affrontements ne sont pas clairement établies mais ce pays de la corne de l'Afrique connaît de plus en plus d'affrontements intercommunautaires.