Gabon: grève générale des magistrats

Le palais de justice à Libreville. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le palais de justice à Libreville.

Les magistrats gabonais ont entamé jeudi une "grève générale illimitée".

A l'issue de leur assemblée générale tenue mercredi, ils exigent la démission de Francis Nkéa Ndzigue, le ministre de la Justice qui les a publiquement accusés d'être corrompus.

Le ministre de la justice les accuse de compromettre assez souvent des affaires judiciaires.

Selon le ministre, les Gabonais sont quelques fois obligés de "payer de fortes sommes à un juge pour obtenir des décisions de justice en leur faveur".

Lire aussi:

"Les magistrats sont indignés et la justice répugnée par le comportement désinvolte et puéril du ministre de la Justice", a fait savoir le Syndicat national des magistrats du Gabon (Synamag), dans un communiqué.

Les magistrats ont annoncé leur intention de porter plainte contre le Garde des sceaux "pour outrage, injures et diffamation".

La grève générale va durer jusqu'au "départ du ministre".

Sur le même sujet