Cameroun: la militarisation des régions anglophones contestée

Le président Paul Biya au sommet sur le climat le 12 décembre à Paris. Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président Paul Biya au sommet sur le climat le 12 décembre à Paris.

Le secrétaire général du Front démocratique social (SDF), principal parti d'opposition au Cameroun, Jean Tsomelou, a critiqué jeudi la "forte militarisation" des régions anglophones du pays.

Selon lui, le gouvernement y a déployé des "milliers" d'hommes pour combattre les séparatistes.

"Les régions du nord-ouest et du sud-ouest sont fortement militarisées", a affirmé M. Tsomelou dans un entretien avec l'AFP.

Il estime que la situation est "inquiétante" avec "toutes les exactions commises sur les populations".

Lire aussi:

Ecouter:

L'opposant a déploré "les pertes en vies humaines du côté des civils et des forces de sécurité".

M. Tsomelou accuse le président camerounais Paul Biya d'avoir "laissé pourrir la situation" alors qu'il pouvait entamer un processus de dialogue.

Sur le même sujet