Ouganda: la loi électorale a été modifiée

Le président Yoweri Museveni dirige l'Ouganda depuis 1986 et pourrait, en cas de modification de la constitution se représenter à la présidentielle de 2021.
Image caption Le président Yoweri Museveni dirige l'Ouganda depuis 1986 et pourrait, en cas de modification de la constitution se représenter à la présidentielle de 2021.

En Ouganda, les députés suppriment la limite d'âge de 75 ans pour être candidat à la présidentielle.

L'opposition craignait que la suppression de la limite d'âge pour les candidats à la présidentielle n'ouvre la voie à Yoweri Museveni "pour devenir président à vie".

L'examen du projet s'est déroulé dans un climat particulièrement tendu.

Le projet de loi, très controversé, a été adopté par 315 voix contre 62, et deux abstentions, à l'issue de trois jours de débats qui ont tourné au pugilat, avant que des députés de l'opposition, scandalisés par le projet de réforme, ne soient évacués manu militari du Parlement.

L'opposition a dénoncé la présence des militaires au parlement, une information démentie par le pouvoir qui parle plutôt de policiers déployés pour assurer la sécurité.

Le président Yoweri Museveni dirige l'Ouganda depuis 1986 et peut donc se représenter à la présidentielle de 2021.

Il aura alors 77 ans alors que la constitution dans sa forme actuelle limite à 75 ans l'âge des candidats à la présidentielle.

Sur le même sujet

Lire plus