Noureddine Adam menace Touadéra

Selon Noureddine Adam, le président Touadéra, élu en 2016, n'a aucune chance de finir son mandat. Copyright de l’image Reuters
Image caption Selon Noureddine Adam, le président Touadéra, élu en 2016, n'a aucune chance de finir son mandat.

Le chef rebelle centrafricain, Nourreddine Adam, menace de marcher sur Bangui, la capitale du pays, car "le gouvernement se rapproche d'une ligne rouge".

Dans un entretien avec l'Agence France Presse (AFP), il évoque l'éventualité de lancer ses hommes sur Bangui, comme en 2013.

M. Adam parle d'une "ligne rouge" dont "le gouvernement s'approche" et qui pourrait le pousser à lancer ses hommes, comme en 2013, sur Bangui.

Il n'a pas précisé ce qu'il entend exactement par "ligne rouge".

"Un jour, on va devoir prendre nos responsabilités pour libérer le pays. Nous en sommes au même point qu'en 2012", menace-t-il depuis Birao, quartier-général de son groupe armé, le Front populaire pour la Renaissance de la Centrafrique (FPRC).

Selon Noureddine Adam, le président Touadéra, élu en 2016, n'a aucune chance de finir son mandat.

Sur le même sujet

Lire plus