L'explosion d'un oléoduc fait flamber le prix du pétrole

La compagnie pétrolière libyenne Waha Oil accuse des hommes armés d'être à l'origine de l'explosion. Copyright de l’image AFP
Image caption La compagnie pétrolière libyenne Waha Oil accuse des hommes armés d'être à l'origine de l'explosion.

Le prix du baril du pétrole a connu une forte hausse après l'explosion d'un oléoduc qui achemine le brut vers le terminal portuaire d'Es Sider, le plus gros terminal de brut du pays.

La compagnie pétrolière libyenne Waha Oil accuse des hommes armés d'être à l'origine de l'explosion.

La perte de la production est estimée à environ 90.000 barils par jour.

Ce qui a provoqué la montée des prix.

Les cours du brut ont bondit de plus de 2%.

Le Brent, la référence sur le marché international a dépassé la barre des 66 dollars, et se négociait mardi soir à 66,57 dollars le baril.

Une première depuis juin 2015.

Autre facteur à l'origine de la hausse du prix du baril, c'est la décision de l'Opep, l'organisation des pays producteurs de pétrole de réduire expressément leur production du brut.

Mais l'attaque sur l'oléoduc de la compagnie pétrolière libyenne Waha Oil en est le principal.

La compagnie perd ainsi 90.000 barils sur les 260.000 qu'elle produit par jour.

Le terminal pétrolier d'Es Sider est l'objet de lutte acharnée entre groupes armés libyens et les hommes du Maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est qui en avait repris le contrôle en mars dernier.

Le contrôle des infrastructures pétrolières libyennes a changé plusieurs fois de mains depuis 2014 entre troupes gouvernementales commandées par les autorités reconnues de Tripoli, les groupes armés et les troupes du Maréchal Khalifa Haftar basé à l'est du pays.

Sur le même sujet

Lire plus