Mali: trois soldats tués dans l'explosion d'une mine

Le gouvernement malien a décidé de renforcer les effectifs et les équipements de son armée déployés dans le centre et le nord du pays. Copyright de l’image AFP
Image caption Des soldats de l'armée malienne

Au Mali, trois soldats ont été tués et d'autres blessés jeudi matin dans l'explosion d'une mine à Bulkessy dans le centre du pays, près de la frontière avec le Burkina.

Cette zone est en proie à l'insécurité, malgré le déploiement progressif sur place des contingents de la force du G5 sahel.

L'incident s'est produit jeudi dans le secteur de Bulkessy à la frontière avec le Burkina-Faso, indique un communiqué de l'armée.

Les soldats étaient en patrouille quand leur véhicule a sauté sur une mine.

L'attaque n'a pas encore été revendiquée, mais l'armée malienne parle d'acte terroriste.

Sur place, un calme relatif est revenu à la fin de la matinée, le renfort a été dépêché.

Cette zone est en proie aux attaques.

Le 5 mars dernier onze soldats maliens ont été tués dans l'attaque du poste de sécurité de Bulkessy.

Régulièrement des attaques sont également perpétrées de l'autre côte de la frontière au Burkina

Cette région frontalière est une zone de déploiement privilégiée de la force conjointe du G5 sahel d'après de sources sécuritaires.

Mais faute moyen nécessaire à son fonctionnement, la force de lutte anti-terroriste des cinq pays sahéliens fait face à des difficultés.

Alou Diawara,

Bamako

BBC Afrique

Sur le même sujet

Lire plus