Georges Weah remporte la présidentielle au Libéria

liberia,weah,vote,élections,football,sirleaf,afrique,élections
Image caption George Weah aura longtemps attendu sa consécration. L'ancien footballeur que tous voyaient élu président du Liberia va savourer une large victoire annoncée jeudi soir par la commission électorale (plus de 60% des suffrages).

Georges Weah a recueilli 61,5% des suffrages, contre 38,5% pour son adversaire, le vice-président Joseph Boakai, selon des résultats officiels portant sur plus de 98% des suffrages annoncés en début de soirée, 48 heures après la fermeture des bureaux de vote.

« Mes chers concitoyens, je ressens profondément l'émotion de toute la nation. Je mesure l'importance et la responsabilité de l'immense mission que je commence aujourd'hui. Le changement arrive », a tweeté le président élu dans la soirée.

Image caption Les partisans de Georges Weah laissent éclater leur joie dans les rues de Monrovia.

Dès l'annonce de la victoire de l'ex-star du football, des centaines de personnes massées aux abords de la Commission électorale nationale (NEC), dans le centre de la capitale Monrovia, ont laissé éclater leur joie, chantant, dansant et scandant le nom de leur futur président.

"On a attendu pendant 12 ans. Maintenant, le pouvoir va au peuple", exultait la vice-présidente de la Ligue de la jeunesse de la Coalition pour le changement démocratique (CDC), la formation de Weah, Josephine Davies.

56% pour la participation

Quand ils ont appris leur victoire, Weah et sa vice-présidente, Jewel Howard-Taylor, ex-femme de l'ancien chef de guerre Charles Taylor et influente sénatrice, sont tombés dans les bras l'un de l'autre en fondant en larmes.

2,1 millions d'électeurs étaient inscrits pour le second tour et la participation a été de 56%, a indiqué le président de la NEC, Jerome Korkoya. Les derniers dépouillements devraient être achevés vendredi, a-t-il ajouté.

Image caption Le président de la NEC, Jerome Korkoya.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, et le chef des observateurs de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), l'ancien président du Ghana, John Dramani Mahama, ont tous deux salué « la tenue pacifique » du scrutin, tout comme l'Union européenne.

Sur le même sujet

Lire plus