Cameroun: l'ancien maire de Fotokol libéré

Un avocat camerounais à l'extérieur du tribunal de Yaoundé en 2013 (illustration). Copyright de l’image AFP
Image caption Un avocat camerounais à l'extérieur du tribunal de Yaoundé en 2013 (illustration).

Moussa Ramat, l'ex-maire de Fotokol, ville de l'extrême nord du Cameroun, interpellé en septembre 2014 pour complicité avec le groupe djihadiste nigérian Boko Haram, a été libéré jeudi soir.

Eugène Balemaken, son avocat, a confirmé sa libération à l'AFP. Il avait dénoncé mardi le maintien en détention de son client après son acquittement le 28 décembre.

L'ancien premier magistrat de la ville de Fotokol était accusé d'avoir fourni des armes à Boko Haram et aidé à écouler les produits des pillages des combattants du groupe djihadiste.

Lire aussi:

Par ailleurs, le journaliste Ahmed Abba, soupçonné d'avoir collaboré avec Boko Haram et de pas partager des informations qu'il détenait, a été libéré le 22 décembre, après 29 mois de détention.

Il est le correspondant de RFI en langue haoussa.