Algérie : Sonatrach envisage d'explorer le pétrole irakien

L'Irak continue de brûler une partie de son gaz extrait en même temps que le pétrole brut, faute d'installations adéquates pour transformer ce gaz Copyright de l’image Getty Images
Image caption L'Irak continue de brûler une partie de son gaz extrait en même temps que le pétrole brut, faute d'installations adéquates pour transformer ce gaz

La société pétrolière algérienne, Sonatrach, projette d'investir dans l'exploration du pétrole et du gaz naturel en Irak.

L'annonce a été faite par le ministre irakien du pétrole à l'occasion de la visite à Bagdad de son homologue algérien.

La délégation algérienne aura des rencontres avec les compagnies irakiennes en vue de conclure des accords pour la mise en place de projets spécifiques dans le domaine pétrolier et gazier.

L'Irak continue de brûler une partie de son gaz extrait en même temps que le pétrole brut, faute d'installations adéquates pour transformer ce gaz pour la consommation locale ou pour l'exportation.

L'Algérie, membre de l'Opep, est un fournisseur principal de gaz à l'Europe, l'exportant par des pipelines ou à bord de navires après l'avoir liquéfier dans des usines spéciales.

L'Irak constitue le deuxième producteur de brut de l'Opep, derrière l'Arabie Saoudite, avec une production de 4,4 millions de barils par jour.

Sur le même sujet

Lire plus