Nouvelle mission de la CEDEAO à Bissau

Nouvelle mission de la CEDEAO à Bissau Copyright de l’image Getty Images
Image caption Le président de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz.

La visite survient au lendemain de la publication du décret présidentiel entérinant la démission du Premier ministre Umaro Embalo Cissoko.

Dirigée par le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, la mission est porteur d'une lettre des deux médiateurs de la crise Bissau guinéenne, à savoir Faure Eyadema du Togo également président en exercice de la CEDEAO et son homologue de Guinée Conakry, président en exercice de l'Union Africaine.

Il s'agit d'un message "d'encouragements" au président Jose Mario et à toute la classe politique du pays les invitant à trouver une "solution rapide" à la crise politique qui secoue la Guinée Bissau.

Roberto Dussey est accompagné de Naby Bangura, secrétaire général de la présidence de la Guinée- Conakry.

A sa sortie d'audience avec José Mario Vaz, Robert Dussey a promis de rencontrer toutes les forces politiques impliquées dans la crise Bissau guinéenne.

Interrogé sur le délai fixé par la CEDEAO aux acteurs politiques du pays pour la mise en application de l'accord de Conakry, axé notamment sur le départ du chef du gouvernement comme préalable à l'ouverture du dialogue national et qui a expiré mardi à minuit, Robert Dussey a souligné qu'il ne veut pas faire de commentaire sur cette crise.

Le séjour des émissaires de la CEDEAO intervient au lendemain de l'acceptation par le président bissau-guinéen, José Mario Vaz, de la démission de son Premier ministre, Umaro Embalo Cissoko, qui quitte ainsi ses fonctions de chef du gouvernement qu'il exerçait depuis le 18 novembre 2016.

Lire plus