Un Tunisien condamné après un post sur Facebook

C'est sur Facebook que l'intéressé a publié des posts où il avait "qualifié d'apostat" le défunt président tunisien Habib Bourguiba, père de l'indépendance du pays. Copyright de l’image AFP
Image caption C'est sur Facebook que l'intéressé a publié des posts où il avait "qualifié d'apostat" le défunt président tunisien Habib Bourguiba, père de l'indépendance du pays.

Un Tunisien a été condamné vendredi à trois ans de prison ferme pour avoir "glorifié des groupes terroristes".

Il est accusé également d'inciter à la violence contre le président Béji Caïd Essebsi sur Facebook.

C'est sur Facebook que l'intéressé a publié des posts où il avait "qualifié d'apostat" le défunt président tunisien Habib Bourguiba, père de l'indépendance du pays.

L'individu a également incité à la violence et au meurtre des membres des services de sécurité ainsi que l'actuel chef de l'Etat tunisien.

La justice lui reproche également de "glorifier des groupes terroristes".

Pour les trois chefs d'accusation, ce tunisien a été condamné vendredi à trois ans de prison.

Il a été jugé en vertu de la loi antiterroriste et sera placé sous surveillance administrative pendant trois ans, à sa sortie de prison.

C'est en 2015, que la Tunisie a adopté une nouvelle loi antiterroriste après avoir connu, un essor de la mouvance djihadiste armée suite à sa révolution en 2011.

Plusieurs attaques sanglantes avaient alors visé en majorité la police, l'armée et des touristes étrangers dans le pays.

La situation sécuritaire s'est largement améliorée depuis mais les autorités appellent toujours à la vigilance.

Sur le même sujet

Lire plus